L'objectif du Standard de Liège pour ce 3e tour préliminaire retour contre le Panathinaïkos était clair : après le score nul et vierge du match aller, pour avancer encore un peu en Ligue des Champions, une belle performance à Athènes est obligatoire.

Malgré l'ouverture du score grecque dès la 17e minute d'un ballon de Berg dévié par Arslanagic, les Standarmen ne se laissent pas abattre et réagissent dès leur première action dans la surface adverse : Mbombo se retrouve face au but, grâce à une passe en profondeur de de Camargo, et bat Kotsolis d'une subtile balle lobée (1-1, 36e). Et puis un peu avant la mi-temps, un coup de génie de Paul-José Mpoku, monté à la place de Mujangi Bia, donne au Standard un avantage important (1-2, 41e). Guy Luzon, l'entraineur liégeois, ne savait pas avant la rencontre si Mpoku serait titulaire (le joueur revenait à peine de blessure). Avec cette action de grande classe, Mpoku a montré à son entraineur qu'il était à la hauteur de l'événement.

En seconde période, les Verts ont tout tenté, mais le Standard a tenu bon et se qualifie pour les barrages de la Ligue des Champions, qui se dérouleront le 19 et 20 aout pour l'aller et le 26 et 27 août pour le retour. Interrogé après la rencontre par nos confrères de L'Avenir, Guy Luzon a rappelé qu'il faudra encore profiter du mercato pour améliorer le groupe avec toutes les échéances à venir, mais a surtout mis en avant ses joueurs qui n'ont jamais baissé les bras : "(...) on passe grâce à un mental et un caractère fantastiques. Faire ça à l'extérieur ; revenir et marquer deux buts... Ça en dit long sur notre équipe (...) Ma femme nous a envoyé avant le match ce message : "Gardez la tête haute, Dieu offre ses combats les plus durs à ses plus vaillants soldats". Ce (mardi) soir, tout le monde s'est donné à plus de 100 %".

Rendez-vous vendredi (12 h) à Nyon, au siège de l'UEFA, pour découvrir lors du tirage au sort des barrages qui sera le prochain adversaire des Liégeois. Ils sont assurés de tomber sur un gros morceau : Arsenal, Naples, Porto, le Bayer Leverkusen et le Zénit Saint-Pétersbourg ou l'Athletic Bilbao (tout dépendra de la qualification ou non des Russes, qui jouent ce soir contre Limassol, défaite à l'aller 1-0 à Chypre). Contre le Panathinaïkos, le Standard s'est montré courageux et a triomphé. Pour continuer son aventure européenne, il faudra faire encore mieux.

L'objectif du Standard de Liège pour ce 3e tour préliminaire retour contre le Panathinaïkos était clair : après le score nul et vierge du match aller, pour avancer encore un peu en Ligue des Champions, une belle performance à Athènes est obligatoire. Malgré l'ouverture du score grecque dès la 17e minute d'un ballon de Berg dévié par Arslanagic, les Standarmen ne se laissent pas abattre et réagissent dès leur première action dans la surface adverse : Mbombo se retrouve face au but, grâce à une passe en profondeur de de Camargo, et bat Kotsolis d'une subtile balle lobée (1-1, 36e). Et puis un peu avant la mi-temps, un coup de génie de Paul-José Mpoku, monté à la place de Mujangi Bia, donne au Standard un avantage important (1-2, 41e). Guy Luzon, l'entraineur liégeois, ne savait pas avant la rencontre si Mpoku serait titulaire (le joueur revenait à peine de blessure). Avec cette action de grande classe, Mpoku a montré à son entraineur qu'il était à la hauteur de l'événement.En seconde période, les Verts ont tout tenté, mais le Standard a tenu bon et se qualifie pour les barrages de la Ligue des Champions, qui se dérouleront le 19 et 20 aout pour l'aller et le 26 et 27 août pour le retour. Interrogé après la rencontre par nos confrères de L'Avenir, Guy Luzon a rappelé qu'il faudra encore profiter du mercato pour améliorer le groupe avec toutes les échéances à venir, mais a surtout mis en avant ses joueurs qui n'ont jamais baissé les bras : "(...) on passe grâce à un mental et un caractère fantastiques. Faire ça à l'extérieur ; revenir et marquer deux buts... Ça en dit long sur notre équipe (...) Ma femme nous a envoyé avant le match ce message : "Gardez la tête haute, Dieu offre ses combats les plus durs à ses plus vaillants soldats". Ce (mardi) soir, tout le monde s'est donné à plus de 100 %". Rendez-vous vendredi (12 h) à Nyon, au siège de l'UEFA, pour découvrir lors du tirage au sort des barrages qui sera le prochain adversaire des Liégeois. Ils sont assurés de tomber sur un gros morceau : Arsenal, Naples, Porto, le Bayer Leverkusen et le Zénit Saint-Pétersbourg ou l'Athletic Bilbao (tout dépendra de la qualification ou non des Russes, qui jouent ce soir contre Limassol, défaite à l'aller 1-0 à Chypre). Contre le Panathinaïkos, le Standard s'est montré courageux et a triomphé. Pour continuer son aventure européenne, il faudra faire encore mieux.