Cette Liga restera donc indécise jusqu'au bout! L'Atletico Madrid est toujours premier avec 89 points, le Barça toujours deuxième avec 86 points et la seule certitude est désormais que le Real Madrid (84 points), battu sur la pelouse du Celta Vigo (2-0), se retrouve mathématiquement hors course pour le titre.

Mais entre "Colchoneros" et Catalans, tout reste ouvert: les premiers seront sacrés champions pour la première fois depuis 18 ans s'ils ne perdent pas à Barcelone pour la dernière journée; les seconds conserveront leur titre national s'ils s'imposent, en vertu d'une différence de buts particulière qui deviendrait favorable.

Le flou, en tout cas, tarde toujours à se dissiper puisque dans une soirée asphyxiante, aucun des deux premiers n'a réussi à s'imposer. A Madrid, l'Atletico était privé sur blessure de son meilleur buteur Diego Costa et, malgré un public bouillant, il a semblé un brin crispé par l'enjeu: ce 10e titre de champion qui lui tendait les bras.

Le tableau d'affichage est aussi resté figé à Elche, où le Barça a semblé un peu plus tranchant que son rival "colchonero" mais a manqué de précision dans le dernier geste, comme souvent cette saison. Les Catalans ont multiplié les tentatives, notamment par Messi (25, 31, 48), mais le gardien du club promu, Manu Herrera, s'est montré intraitable. Contrôlant le jeu, le Barça a guetté la faille face à une équipe d'Elche recroquevillée devant sa cage. Mais il n'a pas eu davantage de réussite lorsqu'une frappe enroulée d'Adriano (84) a frôlé la lucarne adverse.

Quant au Real, il semblait avoir fait une croix sur ses chances de sacre en laissant au repos à Vigo nombre de ses titulaires habituels, dont Cristiano Ronaldo ou Karim Benzema, victimes de pépins physiques.

De fait, un doublé de Charles pour le Celta a fini d'enterrer les maigres chances de la "Maison blanche", qui va devoir désormais préparer au mieux la finale de la Ligue des champions le 24 mai à Lisbonne face à l'Atletico.

Cette Liga restera donc indécise jusqu'au bout! L'Atletico Madrid est toujours premier avec 89 points, le Barça toujours deuxième avec 86 points et la seule certitude est désormais que le Real Madrid (84 points), battu sur la pelouse du Celta Vigo (2-0), se retrouve mathématiquement hors course pour le titre. Mais entre "Colchoneros" et Catalans, tout reste ouvert: les premiers seront sacrés champions pour la première fois depuis 18 ans s'ils ne perdent pas à Barcelone pour la dernière journée; les seconds conserveront leur titre national s'ils s'imposent, en vertu d'une différence de buts particulière qui deviendrait favorable. Le flou, en tout cas, tarde toujours à se dissiper puisque dans une soirée asphyxiante, aucun des deux premiers n'a réussi à s'imposer. A Madrid, l'Atletico était privé sur blessure de son meilleur buteur Diego Costa et, malgré un public bouillant, il a semblé un brin crispé par l'enjeu: ce 10e titre de champion qui lui tendait les bras. Le tableau d'affichage est aussi resté figé à Elche, où le Barça a semblé un peu plus tranchant que son rival "colchonero" mais a manqué de précision dans le dernier geste, comme souvent cette saison. Les Catalans ont multiplié les tentatives, notamment par Messi (25, 31, 48), mais le gardien du club promu, Manu Herrera, s'est montré intraitable. Contrôlant le jeu, le Barça a guetté la faille face à une équipe d'Elche recroquevillée devant sa cage. Mais il n'a pas eu davantage de réussite lorsqu'une frappe enroulée d'Adriano (84) a frôlé la lucarne adverse. Quant au Real, il semblait avoir fait une croix sur ses chances de sacre en laissant au repos à Vigo nombre de ses titulaires habituels, dont Cristiano Ronaldo ou Karim Benzema, victimes de pépins physiques. De fait, un doublé de Charles pour le Celta a fini d'enterrer les maigres chances de la "Maison blanche", qui va devoir désormais préparer au mieux la finale de la Ligue des champions le 24 mai à Lisbonne face à l'Atletico.