Une revanche sur cette ville dans laquelle il déchaîne les passions, et une revanche sur l'"Atleti", qui avait battu le Real en finale de la Coupe du Roi en mai 2013 (2-1 a.p.), privant "Mou" d'un dernier trophée avant son départ. Au terme d'une ultime saison sans titre majeur, José Mourinho a quitté l'Espagne l'été dernier, en froid avec plusieurs joueurs de l'effectif et en conflit avec la presse espagnole. Beaucoup de socios et de supporteurs reprochaient son ego et son caractère volcanique au Portugais qui attirait souvent toute la lumière au détriment d'un club fier de son histoire et de ses traditions.

Revenu à Stamford Bridge, où il est idolâtré, le Portugais semble avoir retrouvé toute son aura, d'autant plus après la qualification arrachée face au PSG en quarts (1-3, 2-0).

Avec les Blues, "Mou" reste en lice pour soulever une troisième C1 avec un troisième club différent, après Porto (2004) et l'Inter Milan (2010). Et il s'apprête à dépasser mardi Sir Alex Ferguson avec une huitième demi-finale de Ligue des champions, soit une de plus que l'emblématique Ecossais.

Une revanche sur cette ville dans laquelle il déchaîne les passions, et une revanche sur l'"Atleti", qui avait battu le Real en finale de la Coupe du Roi en mai 2013 (2-1 a.p.), privant "Mou" d'un dernier trophée avant son départ. Au terme d'une ultime saison sans titre majeur, José Mourinho a quitté l'Espagne l'été dernier, en froid avec plusieurs joueurs de l'effectif et en conflit avec la presse espagnole. Beaucoup de socios et de supporteurs reprochaient son ego et son caractère volcanique au Portugais qui attirait souvent toute la lumière au détriment d'un club fier de son histoire et de ses traditions. Revenu à Stamford Bridge, où il est idolâtré, le Portugais semble avoir retrouvé toute son aura, d'autant plus après la qualification arrachée face au PSG en quarts (1-3, 2-0). Avec les Blues, "Mou" reste en lice pour soulever une troisième C1 avec un troisième club différent, après Porto (2004) et l'Inter Milan (2010). Et il s'apprête à dépasser mardi Sir Alex Ferguson avec une huitième demi-finale de Ligue des champions, soit une de plus que l'emblématique Ecossais.