Le club de Birmingham est loin de se résigner à voir le Diable Rouge rejoindre Arsenal, Tottenham ou Manchester City, qui semblent prêts à faire le forcing pour l'arracher aux Villans. The Sunday Mirror a en effet révélé qu'il était envisagé de doubler son salaire hebdomadaire (de 23.000 à 50.000 euros) en cas de maintien, afin de l'inciter à rester. Ce qui ferait de Benteke le 2e joueur le mieux payé du club après son compère en attaque Darren Bent, qui gagnerait lui 75.000 euros par semaine.

Benteke, cédé par Genk pour 10 millions, a encore un contrat de 3,5 ans à Aston Villa. "Mais on ne peut pas empêcher des clubs de s'intéresser à lui", admet le manager Paul Lambert. Or les 11 buts inscrits en 24 matches de Premier League ont forcément attiré l'attention, et il pourrait même être élu meilleur jeune de l'année. Il vaudrait aujourd'hui 15 millions de livres (17,6 millions d'euros) selon le Sunday Mirror.

Paul Lambert le voit cependant rester au club en cas de maintien. Mais Aston Villa, 18e, occupe une place de relégable après 27 des 38 journées.

Le club de Birmingham est loin de se résigner à voir le Diable Rouge rejoindre Arsenal, Tottenham ou Manchester City, qui semblent prêts à faire le forcing pour l'arracher aux Villans. The Sunday Mirror a en effet révélé qu'il était envisagé de doubler son salaire hebdomadaire (de 23.000 à 50.000 euros) en cas de maintien, afin de l'inciter à rester. Ce qui ferait de Benteke le 2e joueur le mieux payé du club après son compère en attaque Darren Bent, qui gagnerait lui 75.000 euros par semaine. Benteke, cédé par Genk pour 10 millions, a encore un contrat de 3,5 ans à Aston Villa. "Mais on ne peut pas empêcher des clubs de s'intéresser à lui", admet le manager Paul Lambert. Or les 11 buts inscrits en 24 matches de Premier League ont forcément attiré l'attention, et il pourrait même être élu meilleur jeune de l'année. Il vaudrait aujourd'hui 15 millions de livres (17,6 millions d'euros) selon le Sunday Mirror. Paul Lambert le voit cependant rester au club en cas de maintien. Mais Aston Villa, 18e, occupe une place de relégable après 27 des 38 journées.