Anderlecht accueille Arsenal mercredi pour la troisième rencontre de la phase de poule de la Ligue des Champions. Les Gunners, diminués par les blessures et pas à la fête en Premier League, se déplacent confiants à Bruxelles.

"Un déplacement en Ligue des Champions est toujours périlleux. Nous avons des qualités à faire valoir mais je m'attends à un vrai duel sur le terrain. Nous avons une bonne équipe mais nous devons absolument élever notre niveau de jeu et améliorer notre efficacité", a déclaré Arsène Wenger, le coach des Gunners.

L'Alsacien ne veut pas sous-estimer Anderlecht. "C'est une équipe jeune, rapide, dynamique et entreprenante. Ils ont les armes pour nous causer des problèmes. J'ai trouvé leur rencontre contre Galatasaray très aboutie, un peu moins celle contre Dortmund. Mais il y a du potentiel dans cette équipe", a souligné le Français.

Les Gunners pointent à la deuxième place du groupe D avec trois points. Arsène Wenger va devoir se déplacer au stade Constant Vanden Stock sans Mesut Özil, Olivier Giroud, Laurent Koscielny, Mathieu Debuchy et David Ospina, blessés. Il peut encore compter sur les services d'Alexis Sanchez, Danny Welbeck et Jack Wilshere. Aaron Ramsey, revenu de blessure, n'est pas encore certain de démarrer la rencontre. À noter que les filets londoniens seront défendus par Emiliano Martinez, troisième gardien, suite aux absence de Szczesny (suspendu) et David Ospina (blessé). "J'ai une totale confiance en Emiliano, il est prêt", a déclaré Wenger.

Arsène Wenger fêtera demain son 65e anniversaire. Mais là n'est pas l'essentiel. "C'est important que l'équipe se comporte bien demain car nous avons un match difficile en perspective."

Hasi: "Maintenant, il y a peut-être un peu moins d'attentes et c'est mieux comme ça"

Besnik Hasi, l'entraîneur du Sporting, est pour sa part apparu logiquement humble à la veille de la rencontre. "Arsenal est et restera une équipe du top européen. Après notre partage à Galatasaray (1-1), tout le monde a pensé que nous pouvions battre Dortmund. Maintenant, il y a peut-être un peu moins d'attentes et c'est mieux comme ça", a déclaré le coach des Bruxellois.

Les Gunners doivent faire face à une série de blessures et tardent à trouver leur rythme de croisière en Premier League. "Cela reste une rencontre très difficile pour nous", a dit Hasi. "Arsenal est une équipe qui a un jeu rapide avec une bonne possession de balle et des latéraux offensifs. Elle est toujours une bonne équipe en Premier League et nous jouons dans une compétition moins renommée. Ce serait donc déplacé de croire qu'on peut les battre facilement. Cette équipe d'Anderlecht est très jeune et a besoin de tels matches européens pour s'améliorer."

Samedi, la partition des Bruxellois a été loin d'être excellente sur le terrain du KV Malines (1-1). De plus, Matias Suarez et Aleksandar Mitrovic sont en manque de confiance et de réussite. À noter également les absences de Bram Nuytinck et Fabrice N'Sakala, blessés. "En défense, je n'ai pas beaucoup d'options. Heureusement que je peux compter sur le retour d'Anthony Vanden Borre. En ce qui concerne mes attaquants, je ne peux pas nier leur manque de confiance. Je n'ai pas encore décidé qui allait commencer demain. Je sais où Dennis (Praet) va jouer mais ça, je ne vous le dis pas", a conclu le coach, Besnik Hasi.

Besnik Hasi a aussi tenu à faire l'éloge d'Arsène Wenger, entraîneur d'Arsenal. "Il a fait ses preuves en Premier League et il a révélé beaucoup de talents. J'ai tout à apprendre de lui."

Dennis Praet: "Je pense que j'ai franchi un palier"

Dennis Praet espère pouvoir être une nouvelle fois décisif pour Anderlecht ce mercredi soir. Jusqu'ici, le joueur de 20 ans a été l'unique buteur des Mauves et Blancs dans cette phase de poule. Son but à Istanbul contre Galatasaray (1-1) a permis aux Anderlechtois de ramener un point. "Je pense que j'ai franchi un palier cette année. Je suis devenu plus important et plus déterminant pour l'équipe. Après la défaite contre Dortmund (0-3), nous sommes revenus les pieds sur terre. Arsenal est une très bonne équipe mais nous allons tout faire pour gagner et prendre le maximum de points possible", a déclaré Praet, qui ne sait toujours pas si Hasi va le placer dans l'axe du jeu ou sur l'aile gauche.

À 16 ans, Dennis Praet a effectué un test à Arsenal. "C'était il y a quatre ans, c'est loin maintenant. Arsenal est une belle équipe et pour nous, c'est une chance de pouvoir jouer contre de telles formations."

Anderlecht accueille Arsenal mercredi pour la troisième rencontre de la phase de poule de la Ligue des Champions. Les Gunners, diminués par les blessures et pas à la fête en Premier League, se déplacent confiants à Bruxelles."Un déplacement en Ligue des Champions est toujours périlleux. Nous avons des qualités à faire valoir mais je m'attends à un vrai duel sur le terrain. Nous avons une bonne équipe mais nous devons absolument élever notre niveau de jeu et améliorer notre efficacité", a déclaré Arsène Wenger, le coach des Gunners.L'Alsacien ne veut pas sous-estimer Anderlecht. "C'est une équipe jeune, rapide, dynamique et entreprenante. Ils ont les armes pour nous causer des problèmes. J'ai trouvé leur rencontre contre Galatasaray très aboutie, un peu moins celle contre Dortmund. Mais il y a du potentiel dans cette équipe", a souligné le Français.Les Gunners pointent à la deuxième place du groupe D avec trois points. Arsène Wenger va devoir se déplacer au stade Constant Vanden Stock sans Mesut Özil, Olivier Giroud, Laurent Koscielny, Mathieu Debuchy et David Ospina, blessés. Il peut encore compter sur les services d'Alexis Sanchez, Danny Welbeck et Jack Wilshere. Aaron Ramsey, revenu de blessure, n'est pas encore certain de démarrer la rencontre. À noter que les filets londoniens seront défendus par Emiliano Martinez, troisième gardien, suite aux absence de Szczesny (suspendu) et David Ospina (blessé). "J'ai une totale confiance en Emiliano, il est prêt", a déclaré Wenger.Arsène Wenger fêtera demain son 65e anniversaire. Mais là n'est pas l'essentiel. "C'est important que l'équipe se comporte bien demain car nous avons un match difficile en perspective."Besnik Hasi, l'entraîneur du Sporting, est pour sa part apparu logiquement humble à la veille de la rencontre. "Arsenal est et restera une équipe du top européen. Après notre partage à Galatasaray (1-1), tout le monde a pensé que nous pouvions battre Dortmund. Maintenant, il y a peut-être un peu moins d'attentes et c'est mieux comme ça", a déclaré le coach des Bruxellois.Les Gunners doivent faire face à une série de blessures et tardent à trouver leur rythme de croisière en Premier League. "Cela reste une rencontre très difficile pour nous", a dit Hasi. "Arsenal est une équipe qui a un jeu rapide avec une bonne possession de balle et des latéraux offensifs. Elle est toujours une bonne équipe en Premier League et nous jouons dans une compétition moins renommée. Ce serait donc déplacé de croire qu'on peut les battre facilement. Cette équipe d'Anderlecht est très jeune et a besoin de tels matches européens pour s'améliorer."Samedi, la partition des Bruxellois a été loin d'être excellente sur le terrain du KV Malines (1-1). De plus, Matias Suarez et Aleksandar Mitrovic sont en manque de confiance et de réussite. À noter également les absences de Bram Nuytinck et Fabrice N'Sakala, blessés. "En défense, je n'ai pas beaucoup d'options. Heureusement que je peux compter sur le retour d'Anthony Vanden Borre. En ce qui concerne mes attaquants, je ne peux pas nier leur manque de confiance. Je n'ai pas encore décidé qui allait commencer demain. Je sais où Dennis (Praet) va jouer mais ça, je ne vous le dis pas", a conclu le coach, Besnik Hasi.Besnik Hasi a aussi tenu à faire l'éloge d'Arsène Wenger, entraîneur d'Arsenal. "Il a fait ses preuves en Premier League et il a révélé beaucoup de talents. J'ai tout à apprendre de lui."Dennis Praet espère pouvoir être une nouvelle fois décisif pour Anderlecht ce mercredi soir. Jusqu'ici, le joueur de 20 ans a été l'unique buteur des Mauves et Blancs dans cette phase de poule. Son but à Istanbul contre Galatasaray (1-1) a permis aux Anderlechtois de ramener un point. "Je pense que j'ai franchi un palier cette année. Je suis devenu plus important et plus déterminant pour l'équipe. Après la défaite contre Dortmund (0-3), nous sommes revenus les pieds sur terre. Arsenal est une très bonne équipe mais nous allons tout faire pour gagner et prendre le maximum de points possible", a déclaré Praet, qui ne sait toujours pas si Hasi va le placer dans l'axe du jeu ou sur l'aile gauche.À 16 ans, Dennis Praet a effectué un test à Arsenal. "C'était il y a quatre ans, c'est loin maintenant. Arsenal est une belle équipe et pour nous, c'est une chance de pouvoir jouer contre de telles formations."