ARSENAL-BAYERN
Chatelle : Quand on parle de machine pour le PSG, quel qualificatif doit-on alors utiliser pour le Bayern ?

Thans : Au-delà des individualités, j'ai le sentiment que ce duel va se jouer sur les coups d'éclat de leurs individualités : Frank Ribéry, Mesut Ozil, etc.

Ferrera : Pour moi, Arsenal ne va pas terminer dans le top 2 anglais malgré son très bon début de saison.

Delire : C'est beau à voir mais ça semble fragile. Ça manque encore de consistance.

Thans : Et individuellement, c'est moins fort : Olivier Giroud n'est pas Mario Mandzukic, Santi Cazorla n'est pas Ribéry, etc.

Teklak : Je vais revenir un peu en arrière : mais Arsenal n'a plus connu de grand milieu défensif depuis l'arrêt de Patrick Vieira. Et aujourd'hui, ils n'en ont pas et ça se voit quand ils subissent un contre. Vieira avait lui l'art du placement pour arrêter ces contre-attaques. Aujourd'hui la défense est souvent prise en un contre un. Je ne les vois pas passer.

AC MILAN - ATLETICO MADRID
Delire : Impossible que l'Atletico ne passe pas.

Ciuro : Disons 99 % ! L'AC Milan possède une défense catastrophique avec Philippe Mexès, Adil Rami et Kevin Constant. Elle fait un peu pitié.

Thans : Pour moi, Simeone est un des meilleurs entraîneurs du moment.

Ferrera : Il a la rage et la transmet. Tactiquement, il est hyper fort. Par exemple ? La manière dont il met en place sa ligne de quatre, dont les ailiers et les backs sont proches. Là, on sent le travail derrière tout cela.

Teklak : La vitesse de reconversion défensive également. Les deux latéraux, Juanfran et Felipe Luis sont très offensifs mais ils ne sont jamais battus dans leur dos. Car, il y a toujours la compensation du milieu de terrain.

Delire : C'est pour ce genre de discours que j'aime Alex Teklak malgré ses origines douteuses (Il rit). C'est très juste ce qu'il dit. Il faut aussi ajouter la transformation de Diego Costa. La première fois que je l'ai vu jouer, c'était vraiment la belle et la bête, comparé à Radamel Falcao. Avec lui, on assiste vraiment à la chrysalide du papillon. Je le vois aujourd'hui faire des choses impressionnantes.
Thomas Chatelle arrive de son entraînement et entre dans le débat : Il a pris une autre dimension. Il a le temps de se développer et le système mis en place lui convient. Il sait qu'on lui fait confiance.

Teklak : D'ailleurs Simeone déclare qu'il joue mieux sans Falcao. Et je veux bien le croire car Falcao, contrairement à Diego Costa, ne participait pas aux tâches défensives.

Ferrera : Il faut souligner également la bonne politique de transferts. Ils prennent des joueurs qui rentrent dans leur philosophie.

Par Thomas Bricmont et Stephane Vandevelde.

ARSENAL-BAYERN Chatelle : Quand on parle de machine pour le PSG, quel qualificatif doit-on alors utiliser pour le Bayern ? Thans : Au-delà des individualités, j'ai le sentiment que ce duel va se jouer sur les coups d'éclat de leurs individualités : Frank Ribéry, Mesut Ozil, etc. Ferrera : Pour moi, Arsenal ne va pas terminer dans le top 2 anglais malgré son très bon début de saison. Delire : C'est beau à voir mais ça semble fragile. Ça manque encore de consistance. Thans : Et individuellement, c'est moins fort : Olivier Giroud n'est pas Mario Mandzukic, Santi Cazorla n'est pas Ribéry, etc. Teklak : Je vais revenir un peu en arrière : mais Arsenal n'a plus connu de grand milieu défensif depuis l'arrêt de Patrick Vieira. Et aujourd'hui, ils n'en ont pas et ça se voit quand ils subissent un contre. Vieira avait lui l'art du placement pour arrêter ces contre-attaques. Aujourd'hui la défense est souvent prise en un contre un. Je ne les vois pas passer.AC MILAN - ATLETICO MADRID Delire : Impossible que l'Atletico ne passe pas. Ciuro : Disons 99 % ! L'AC Milan possède une défense catastrophique avec Philippe Mexès, Adil Rami et Kevin Constant. Elle fait un peu pitié. Thans : Pour moi, Simeone est un des meilleurs entraîneurs du moment. Ferrera : Il a la rage et la transmet. Tactiquement, il est hyper fort. Par exemple ? La manière dont il met en place sa ligne de quatre, dont les ailiers et les backs sont proches. Là, on sent le travail derrière tout cela. Teklak : La vitesse de reconversion défensive également. Les deux latéraux, Juanfran et Felipe Luis sont très offensifs mais ils ne sont jamais battus dans leur dos. Car, il y a toujours la compensation du milieu de terrain. Delire : C'est pour ce genre de discours que j'aime Alex Teklak malgré ses origines douteuses (Il rit). C'est très juste ce qu'il dit. Il faut aussi ajouter la transformation de Diego Costa. La première fois que je l'ai vu jouer, c'était vraiment la belle et la bête, comparé à Radamel Falcao. Avec lui, on assiste vraiment à la chrysalide du papillon. Je le vois aujourd'hui faire des choses impressionnantes. Thomas Chatelle arrive de son entraînement et entre dans le débat : Il a pris une autre dimension. Il a le temps de se développer et le système mis en place lui convient. Il sait qu'on lui fait confiance. Teklak : D'ailleurs Simeone déclare qu'il joue mieux sans Falcao. Et je veux bien le croire car Falcao, contrairement à Diego Costa, ne participait pas aux tâches défensives. Ferrera : Il faut souligner également la bonne politique de transferts. Ils prennent des joueurs qui rentrent dans leur philosophie.Par Thomas Bricmont et Stephane Vandevelde.