"Il progresse chaque jour, à petits pas mais de façon continue", a expliqué Corinne Blatter.

Être autorisé à quitter les soins intensifs a été "un signal important sur le plan psychologique. Les médecins sont satisfaits de son état mais il a encore un long chemin à parcourir".

Blatter, âgé de 84 ans, a été testé positif au coronavirus en novembre et a ensuite subi une opération cardiaque qui s'est révélée "plus compliquée et plus dangereuse" qu'on ne le pensait au départ, selon sa fille.

Depuis sa retraite forcée en 2015 pour cause de corruption, Jospeh Blatter, dirigeait la FIFA depuis 1998, a été mêlé à une série d'affaires judiciaires.

Il est notamment l'objet de deux enquêtes fédérales suisses en relation avec des paiements sous sa présidence, y compris celui jugé "déloyal" à l'ancien patron de l'UEFA Michel Platini.

"Il progresse chaque jour, à petits pas mais de façon continue", a expliqué Corinne Blatter. Être autorisé à quitter les soins intensifs a été "un signal important sur le plan psychologique. Les médecins sont satisfaits de son état mais il a encore un long chemin à parcourir". Blatter, âgé de 84 ans, a été testé positif au coronavirus en novembre et a ensuite subi une opération cardiaque qui s'est révélée "plus compliquée et plus dangereuse" qu'on ne le pensait au départ, selon sa fille. Depuis sa retraite forcée en 2015 pour cause de corruption, Jospeh Blatter, dirigeait la FIFA depuis 1998, a été mêlé à une série d'affaires judiciaires. Il est notamment l'objet de deux enquêtes fédérales suisses en relation avec des paiements sous sa présidence, y compris celui jugé "déloyal" à l'ancien patron de l'UEFA Michel Platini.