Remercié début octobre au Sporting d'Anderlecht où il occupait les mêmes fonctions depuis janvier dernier, le Danois, 63 ans, entrera en fonction mi-janvier à Feyenoord. L'arrivée de Vincent Kompany en terre bruxelloise avait changé les données au sein du club bruxellois qui avait ensuite remanié son organigramme début octobre avec l'arrivée de Franky Vercauteren à la place du T1 gallois Simon Davies.

Frank Arnesen en avait fait les frais. Il va prendre la place à Feyenoord de Sjaak Troost, directeur technique par intérim depuis le mois de mai et le départ de Martin van Geel.

"Feyenoord est bien entendu un club fantastique, mais ce n'est pas la seule raison de ma venue à Rotterdam", a confié l'ancien international déjà actif comme directeur technique au PSV, à Tottenham, à Chelsea et Hamburg depuis la fin de sa carrière de joueur. "Le moment me semble bon tout simplement. La base est là et un certain nombre de dispositions ont été mises en place ces dernières années. On sent aussi un esprit de changement et d'ouverture à des idées nouvelles. Cela me convient et je pense pouvoir faire du bon travail."

Feyenoord est 10e en championnat aux Pays-Bas avec 20 points en 13 rencontres mais à quatre unités seulement du quatrième siège de Eredivisie occupé par le PSV.

Remercié début octobre au Sporting d'Anderlecht où il occupait les mêmes fonctions depuis janvier dernier, le Danois, 63 ans, entrera en fonction mi-janvier à Feyenoord. L'arrivée de Vincent Kompany en terre bruxelloise avait changé les données au sein du club bruxellois qui avait ensuite remanié son organigramme début octobre avec l'arrivée de Franky Vercauteren à la place du T1 gallois Simon Davies. Frank Arnesen en avait fait les frais. Il va prendre la place à Feyenoord de Sjaak Troost, directeur technique par intérim depuis le mois de mai et le départ de Martin van Geel. "Feyenoord est bien entendu un club fantastique, mais ce n'est pas la seule raison de ma venue à Rotterdam", a confié l'ancien international déjà actif comme directeur technique au PSV, à Tottenham, à Chelsea et Hamburg depuis la fin de sa carrière de joueur. "Le moment me semble bon tout simplement. La base est là et un certain nombre de dispositions ont été mises en place ces dernières années. On sent aussi un esprit de changement et d'ouverture à des idées nouvelles. Cela me convient et je pense pouvoir faire du bon travail." Feyenoord est 10e en championnat aux Pays-Bas avec 20 points en 13 rencontres mais à quatre unités seulement du quatrième siège de Eredivisie occupé par le PSV.