L'ex-sélectionneur italien, 49 ans, remplacera sur le banc à Milan Luciano Spalletti, remercié jeudi par le club milanais. Si celui-ci ne communique pas la durée du contrat du technicien, Conte aurait selon la presse italienne signé un bail faramineux de trois ans pour 10 millions d'euros (plus bonus) par saison.

"Un nouveau chapitre de ma vie commence, je suis vraiment impatient. J'ai choisi l'Inter pour le club que c'est, pour le projet et l'ambition de celui-ci. J'ai été marqué par la transparence du club et le désir de ramener l'Inter là où il doit être", a réagi Conte, cité par sa nouvelle équipe dans un communiqué.

"Je suis sûr qu'Antonio Conte est l'un des meilleurs entraîneurs", a de son côté assuré le président nerazzurri Steven Zhang.

"Je suis sûr aussi qu'il nous aidera à atteindre notre objectif (...): faire de ce club l'un des meilleurs du monde à nouveau".

L'Inter s'est qualifiée de justesse pour la Ligue des champions en terminant 4e de Serie A, loin cependant du champion, la Juventus Turin. En C1, le club a été éliminé en phase de groupes. Reversé en Ligue Europa, il a subi un cuisant revers dès les 8es de finale contre Francfort, futur demi-finaliste.

Le club, propriété d'un groupe chinois, n'a plus remporté le moindre trophée depuis la Coupe d'Italie en 2011 (3-1 contre Palerme).

Conte était libre depuis un an et son limogeage de Chelsea, club avec lequel il était devenu champion d'Angleterre dès sa première saison en Premier League. Entre 2011 et 2014, il avait, à la tête de la Juventus, remporté trois championnats d'Italie de suite, les premiers d'une folle série de huit sacres toujours en cours pour la "Vieille Dame".

Réputé pour son charisme, son agitation en bord de terrain pendant les matches, Conte avait d'abord été évoqué cette saison pour prendre les rênes du Real Madrid, puis il avait été annoncé avec plus d'insistance en Italie: du côté de l'AS Rome notamment, ou encore pour un retour à la Juve.