Une chose est sûre, la bande à Martinez sera bien présente en 1/8e de finale de la Coupe du monde. Mais reste une incertitude: de quel côté du tableau les Diables vont-ils se retrouver ?
...

Une chose est sûre, la bande à Martinez sera bien présente en 1/8e de finale de la Coupe du monde. Mais reste une incertitude: de quel côté du tableau les Diables vont-ils se retrouver ? Actuellement, les Belges sont en tête du groupe G à stricte égalité avec l'Angleterre. Les Three Lions ont toutefois le dessus, grâce... au fair-play. De fait, Belges et Anglais ont le même nombre de points, la même différence de buts et le même nombre de buts marqués. Comme le stipule le règlement FIFA, le dernier élément pouvant départager deux équipes est le nombre de cartes jaunes reçues. A ce niveau, les Diables Rouges ont été davantage pénalisés (une carte jaune de plus) que les hommes de Southgate. Autant dire que la rencontre de ce jeudi (20h00) déterminera le vainqueur de la poule.Mais ce match est-il si important ? Pas vraiment, aurait-on tendance à dire. Et ce pour diverses raisons. La première (outre la qualification qui est assurée) réside dans les changements annoncés par Martinez. "Si nous avions à chaque fois sept jours pour préparer une rencontre, j'alignerais tout le temps le même onze au coup d'envoi. Mais à la Coupe du monde, il n'y a pas beaucoup de temps entre les matches. La réalité est que si nous sommes déjà qualifiés, les autres joueurs auront leur chance contre l'Angleterre. Il faut aussi tenir compte des blessures", avait déclaré le coach espagnol. Les légères blessures de Lukaku, Hazard et Mertens risquent donc de chambouler l'attaque belge. Autre élément de taille : trois titulaires (De Bruyne, Meunier et Vertonghen) sont menacés de suspension pour les huitièmes de finale en cas de carte jaune contre l'Angleterre. Si Martinez décide de les aligner au coup d'envoi, le coach fédéral prendrait donc un énorme risque. Potentiellement, donc, six titulaires pourraient être mis sur la touche ce jeudi. Et puis, une question mérite d'être posée : les Diables vont-ils être calculateurs ? C'est une possibilité. Car avec l'Allemagne qui risque de finir 2e de son groupe, les Belges pourraient être tentés de finir eux aussi 2e, afin d'éviter la Mannschaft pour un éventuel choc en 1/4 de finale. Un scénario tordu ? Très certainement. Jouer les Mexicains, actuellement en forme olympique, ne serait pas non plus un cadeau. Et puis, les Red Devils auront à coeur de tout donner face aux Anglais, dans un match qui aura des airs de réunion de famille. Rien de sert donc de se prendre la tête et de jouer aux calculateurs. Surtout que les Diables ne connaissant même pas encore leur adversaire pour le prochain tour. Car dans le groupe H, Japon, Sénégal ou Colombie sont autant de possibilités d'affiche pour les Belges en 1/8e de finale. Un verdict qui sera connu jeudi, sur le coup de 21h45.