Andy Murray fait le break contre Martin Solveig et se lève contre le "niveau irréel du sexisme dans le sport" (vidéos)

05/12/18 à 16:20 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

La remise du premier Ballon d'Or féminin à Ada Hegerberg a été entachée par des propos sexistes tenus par Martin Solveig. Le DJ Français a demandé à la jeune femme si elle savait "twerker" ; des propos jugés indécents. Le tennisman Andy Murray a défendu la joueuse Norvégienne, mais aussi toutes les sportives, comme on peut le lire sur l'article du HuffingtonPost.

Andy Murray fait le break contre Martin Solveig et se lève contre le "niveau irréel du sexisme dans le sport" (vidéos)

© BELGAIMAGE

Que cela soit dans la vie de tous les jours, à l'école ou même dans des rencontres sportives, le sexisme est un vrai problème, surtout dans une société où l'égalité "hommes/femmes" fait malheureusement encore débat.

Ada Hegerberg a été récompensée du tout premier Ballon d'Or féminin, ce lundi 3 décembre. Un moment historique pour la jeune femme, qui est la toute première lauréate de ce prix. La cérémonie a été gâchée par le DJ Martin Solveig qui a demandé à la joueuse Norvégienne si elle savait "twerker", des paroles jugées sexiste sur les réseaux sociaux. Martin Solveig, via une vidéo Twitter s'est excusé rapidement: "Bien sûr, je ne voulais offenser personne. Ça vient de mon mauvais usage de la langue anglaise, et de ma mauvaise compréhension de la culture de la langue anglaise, qui n'est visiblement pas suffisante. C'est une blague, peut-être une mauvaise blague et je voulais m'excuser envers ceux que j'aurais pu offenser. Désolé". disait-il sur sa vidéo.

Andy Murray dénonce le sexisme dans le sport

Cette nouvelle déconvenue attriste le Britannique Andy Murray qui dénonce "le niveau irréel de sexisme dans le sport". Peut-on lire sur le site du Huffington Post. "Encore un exemple du sexisme ridicule qui existe toujours dans le milieu du sport" titrait Andy Murray sur son compte Instagram. Ce n'est pas la première fois que le sportif défend ses collègues féminines, souvent rabaissées dans le monde sportif. En 2017, le sportif reprenait un journaliste lors d'une conférence de presse après sa défaite à Wimbledon.

Le reporter, a débuté sa question en précisant que Sam Querrey était "le seul joueur de tennis américain à avoir atteint une demi-finale d'un tournoi majeur depuis 2009", il avait rapidement été interrompu par Andy Murray. "Joueur masculin", a-t-il corrigé, en faisant référence au palmarès impressionnant de Serena Williams, détentrice du plus grand nombre de titres du Grand Chelem. Le Britannique lance d'ailleurs un appel du pied à toute la communauté sportive pour stopper ce sexisme constant "Je suis pour l'égalité en général et si c'est cela être féministe, alors oui, je le suis" confiait-il en 2015. La principale concernée a déclaré "ne pas en vouloir à Martin Solveig"

Quelques exemples de sexisme dans le sport

- La combinaison moulante de Serena Williams lui a été interdite lors du dernier tournoi de Roland Garros. Bernard Giudicelli le président de la fédération de tennis a jugé que sa tenue était inappropriée : "La combinaison de Serena Williams cette année ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l'endroit."

- La FIFA interdit aux chaînes de zoomer sur les jolies filles présentes dans les stades, l'affaire avait éclatée lors du dernier Mondial.

- Bien que cela dépasse le cadre du sport en tant que tel, une journaliste Brésilienne repousse un supporter qui a tenté de l'embrasser en direct. Cela démontre que même en tant que journaliste, il n'est pas rare de voir ce genre de faits.

Nos partenaires