Certes, des petits créent parfois la surprise face à des grands. Du côté d'Anderlecht, pour se donner le moral, on se souviendra peut-être que le Celtic a battu le grand Fc Barcelone. Mais tout de même, le duel parait déséquilibré, et ce PSG version qatarie n'a plus rien à voir avec le club qui a failli basculer en Ligue 2 il y a quelques années. Alors qu'Anderlecht a été battu sèchement dans ses deux matchs de Ligue de Champion, le PSG est invaincu et a corrigé Benfica, contre qui le Sporting a éprouvé les pires difficultés.

Dans son championnat, le PSG plane également. Les Parisiens sont actuellement leaders, et la presse française est dithyrambique. "Le PSG a créé un monstre", titre Eurosport. "Ce qui est inquiétant pour la concurrence, c'est que Paris est de plus en plus facile. Accroché face à Ajaccio ou Montpellier en début de saison, le PSG semble désormais évoluer dans une autre galaxie. Quels que soient les hommes alignés, quels que soit l'adversaire. Bien sûr, Bastia, en ne refusant pas le combat, a donné le bâton pour se faire battre. Mais plus la saison avance, plus le PSG assimile la méthode Blanc. Paris est en train de créer un monstre. Combien de temps Monaco va-t-il encore résister ?", poursuit le même site internet.

Le réputé quotidien sportif l'Equipe ne dit pas autre chose. "Le club de la capitale a offert une prestation très solide et une victoire évidente face à une équipe de Bastia (4-0) le plus souvent réduite à faire de la figuration. Si on veut faire la fine bouche, on pourra toujours avancer l'argument qu'il a manqué un semblant de suspense, puisque la partie s'est quasiment achevée quand elle a commencé. On exagère à peine... Le boss Ibrahimovic avait décidé d'en finir (très) vite."

En effet, Kouyate et Nuytinckx risquent bien d'avoir du boulot mercredi. Ce week-end en 13 minutes, Ibrahimovic a touché trois ballons, et a inscrit deux buts. Remplacé à la mi-temps par Cavani, l'Uruguayen y est aussi allé de son doublé. Mercredi, ils devraient être alignés de concert.

Mickeal Landreau, le gardien de Bastia n'a pu que constater les dégâts. Dans une interview d'après match (à voir dans le document ci-dessous), le gardien semble réellement impressionné. Et Landreau n'est pourtant pas le premier venu.

L'équipe probable

Le PSG a fait tourner son effectif ce week-end. Mais pour la Ligue de Champions, le club devrait enfiler sa tenue de gala.

Sirigu devrait prendre place entre les perches.
La défense devrait-être composée de Van der Wiel, Alex, Marquinhos et Maxwell. On en oublierait presque que Thiago Silva, le capitaine, est indisponible.
Au milieu de terrain, Laurent Blanc alignera probablement Thiago Motta, Verrati et Matuidi.
Et devant, Cavani, Ibrahimovic et Lavezzi devraient rendre folle la défense mauve.

Les jeunes anderlechtois auront une occasion unique de créer une grosse surprise, mais surtout de réaliser le chemin qui les sépare encore du sommet.

PSG 4-0 Bastia : les stars régalent ! sur WAT.tv

Certes, des petits créent parfois la surprise face à des grands. Du côté d'Anderlecht, pour se donner le moral, on se souviendra peut-être que le Celtic a battu le grand Fc Barcelone. Mais tout de même, le duel parait déséquilibré, et ce PSG version qatarie n'a plus rien à voir avec le club qui a failli basculer en Ligue 2 il y a quelques années. Alors qu'Anderlecht a été battu sèchement dans ses deux matchs de Ligue de Champion, le PSG est invaincu et a corrigé Benfica, contre qui le Sporting a éprouvé les pires difficultés.Dans son championnat, le PSG plane également. Les Parisiens sont actuellement leaders, et la presse française est dithyrambique. "Le PSG a créé un monstre", titre Eurosport. "Ce qui est inquiétant pour la concurrence, c'est que Paris est de plus en plus facile. Accroché face à Ajaccio ou Montpellier en début de saison, le PSG semble désormais évoluer dans une autre galaxie. Quels que soient les hommes alignés, quels que soit l'adversaire. Bien sûr, Bastia, en ne refusant pas le combat, a donné le bâton pour se faire battre. Mais plus la saison avance, plus le PSG assimile la méthode Blanc. Paris est en train de créer un monstre. Combien de temps Monaco va-t-il encore résister ?", poursuit le même site internet. Le réputé quotidien sportif l'Equipe ne dit pas autre chose. "Le club de la capitale a offert une prestation très solide et une victoire évidente face à une équipe de Bastia (4-0) le plus souvent réduite à faire de la figuration. Si on veut faire la fine bouche, on pourra toujours avancer l'argument qu'il a manqué un semblant de suspense, puisque la partie s'est quasiment achevée quand elle a commencé. On exagère à peine... Le boss Ibrahimovic avait décidé d'en finir (très) vite." En effet, Kouyate et Nuytinckx risquent bien d'avoir du boulot mercredi. Ce week-end en 13 minutes, Ibrahimovic a touché trois ballons, et a inscrit deux buts. Remplacé à la mi-temps par Cavani, l'Uruguayen y est aussi allé de son doublé. Mercredi, ils devraient être alignés de concert. Mickeal Landreau, le gardien de Bastia n'a pu que constater les dégâts. Dans une interview d'après match (à voir dans le document ci-dessous), le gardien semble réellement impressionné. Et Landreau n'est pourtant pas le premier venu. L'équipe probable Le PSG a fait tourner son effectif ce week-end. Mais pour la Ligue de Champions, le club devrait enfiler sa tenue de gala. Sirigu devrait prendre place entre les perches. La défense devrait-être composée de Van der Wiel, Alex, Marquinhos et Maxwell. On en oublierait presque que Thiago Silva, le capitaine, est indisponible. Au milieu de terrain, Laurent Blanc alignera probablement Thiago Motta, Verrati et Matuidi. Et devant, Cavani, Ibrahimovic et Lavezzi devraient rendre folle la défense mauve. Les jeunes anderlechtois auront une occasion unique de créer une grosse surprise, mais surtout de réaliser le chemin qui les sépare encore du sommet.PSG 4-0 Bastia : les stars régalent ! sur WAT.tv