John Van den Brom : "N'avoir rien à gagner, cela n'existe pas en football."

Le Sporting d'Anderlecht n'a plus aucune chance de qualification, tant pour la suite de la Champions League que pour retomber en Europa League. Mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'enjeu direct que le match doit être bâclé : "N'avoir rien à gagner, cela n'existe pas en football. Surtout au plus haut niveau. On ne peut plus passer l'hiver européen, c'est vrai. Mais je refuse de dire qu'on n'a rien à gagner. Sinon, j'aurais préféré rester à Bruxelles. On veut gagner, ne fût-ce que pour prendre notre revanche par rapport au match aller." déclare John Van den Brom sur le site dhnet.be.

Toujours sur le site de la Dh, le coach néerlandais revient sur le match aller face à l'Olympiakos, ponctué par une défaite à domicile 0-3 : "C'était le meilleur match de notre campagne. On ne méritait vraiment pas de le perdre. On avait le même sentiment que l'Olympiacos après son match contre le PSG. Il ne méritait pas non plus de le perdre par 1-4. Mais j'ai d'autres raisons pour lesquelles je veux gagner ce match."

Ces raisons ? Un regain de confiance avant les derniers matchs de l'année 2013 et surtout, l'envie de ne pas devenir la risée du football européen. Car avec un seul point engrangé depuis le début de la campagne, les Mauves ont à peine fait mieux que le Viktoria Plzen, qui lui, se trouve dans le groupe D incluant le CSKA Moscou, Manchester City et le tenant du titre, le Bayern Munich.

Herman Van Holsbeeck : "Ce sera un match difficile comme tous les matches en Ligue des Champions"

Roger Vanden Stock croit en un bon match de son équipe ce soir. Sur le site de la RTBF, on peut lire la déclaration suivante : "Il y a toujours un enjeu, celui de gagner des points pour la saison prochaine. On est encore motivé à l'idée de prendre des points. Je me souviens qu'il y a quelques années d'ici, on avait battu le Bayern de Münich alors qu'il n'y avait pour ainsi dire plus d'enjeu. Les points gagnés là-bas nous avaient permis d'être tête de série l'année suivante. On ne va pas la fleur au fusil. Ce sera un match difficile comme tous les matches en Ligue des Champions".

Toujours sur le site rtbf.be, Herman Van Holsbeeck, le manager du Sporting d'Anderlecht ajoutait : "Nous avons un devoir, c'est d'essayer de faire un bon match et d'essayer de prendre les trois points ou au moins réaliser une prestation digne de la Ligue des Champions".

Anderlecht parait donc ambitieux avant cette dernière journée de poules. Mais pour la 7ème fois d'affilée, les Mauves ne passeront pas en huitièmes de finale de la compétition européenne.

Au niveau de la composition de ce soir, il n'y a qu'une certitude : Massimo Bruno et Olivier Deschacht seront tous deux absents. Ils pourraient être remplacés par Andy Najar, auteur d'une très bonne prestation ce weekend face à Waasland-Beveren, et par Ronald Vargas, buteur lors du même match. Du côté des Grecs, Konstantinos Mitroglou, qui avait marqué les 3 buts lors du match aller, sera également absent pour cette rencontre.

John Van den Brom : "N'avoir rien à gagner, cela n'existe pas en football." Le Sporting d'Anderlecht n'a plus aucune chance de qualification, tant pour la suite de la Champions League que pour retomber en Europa League. Mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'enjeu direct que le match doit être bâclé : "N'avoir rien à gagner, cela n'existe pas en football. Surtout au plus haut niveau. On ne peut plus passer l'hiver européen, c'est vrai. Mais je refuse de dire qu'on n'a rien à gagner. Sinon, j'aurais préféré rester à Bruxelles. On veut gagner, ne fût-ce que pour prendre notre revanche par rapport au match aller." déclare John Van den Brom sur le site dhnet.be. Toujours sur le site de la Dh, le coach néerlandais revient sur le match aller face à l'Olympiakos, ponctué par une défaite à domicile 0-3 : "C'était le meilleur match de notre campagne. On ne méritait vraiment pas de le perdre. On avait le même sentiment que l'Olympiacos après son match contre le PSG. Il ne méritait pas non plus de le perdre par 1-4. Mais j'ai d'autres raisons pour lesquelles je veux gagner ce match." Ces raisons ? Un regain de confiance avant les derniers matchs de l'année 2013 et surtout, l'envie de ne pas devenir la risée du football européen. Car avec un seul point engrangé depuis le début de la campagne, les Mauves ont à peine fait mieux que le Viktoria Plzen, qui lui, se trouve dans le groupe D incluant le CSKA Moscou, Manchester City et le tenant du titre, le Bayern Munich.Herman Van Holsbeeck : "Ce sera un match difficile comme tous les matches en Ligue des Champions" Roger Vanden Stock croit en un bon match de son équipe ce soir. Sur le site de la RTBF, on peut lire la déclaration suivante : "Il y a toujours un enjeu, celui de gagner des points pour la saison prochaine. On est encore motivé à l'idée de prendre des points. Je me souviens qu'il y a quelques années d'ici, on avait battu le Bayern de Münich alors qu'il n'y avait pour ainsi dire plus d'enjeu. Les points gagnés là-bas nous avaient permis d'être tête de série l'année suivante. On ne va pas la fleur au fusil. Ce sera un match difficile comme tous les matches en Ligue des Champions". Toujours sur le site rtbf.be, Herman Van Holsbeeck, le manager du Sporting d'Anderlecht ajoutait : "Nous avons un devoir, c'est d'essayer de faire un bon match et d'essayer de prendre les trois points ou au moins réaliser une prestation digne de la Ligue des Champions". Anderlecht parait donc ambitieux avant cette dernière journée de poules. Mais pour la 7ème fois d'affilée, les Mauves ne passeront pas en huitièmes de finale de la compétition européenne. Au niveau de la composition de ce soir, il n'y a qu'une certitude : Massimo Bruno et Olivier Deschacht seront tous deux absents. Ils pourraient être remplacés par Andy Najar, auteur d'une très bonne prestation ce weekend face à Waasland-Beveren, et par Ronald Vargas, buteur lors du même match. Du côté des Grecs, Konstantinos Mitroglou, qui avait marqué les 3 buts lors du match aller, sera également absent pour cette rencontre.