Comment faites-vous pour diriger aussi facilement un groupe de jeunes millionnaires plein d'egos ?

Carlo Ancelotti : Je ne sais pas comment on fait ça! (rires) Je parle aux joueurs mais je ne sais pas si je dois les considérer comme des amis ou comme mes petits frères. Ce qui est sûr, c'est que je ne veux pas être leur père, mais juste une personne qui les respecte et qui est proche d'eux. Les footballeurs aiment parler de tout et notamment des multiples facettes de leur profession. Ils sont très curieux et toujours avides d'apprendre des nouvelles choses. Il faut être proche de chacun d'eux pour mieux les convaincre que leur travail individuel est nécessaire pour le groupe. C'est ça mon concept. Les grands champions ont du talent, mais les fuoriclasse sont ceux qui savent mettre ce talent au service des autres.

Aujourd'hui, vous avez des joueurs comme ça dans votre groupe ?

Carlo Ancelotti : Je dois dire que le footballeur qui a le plus de talent, Cristiano Ronaldo, aide beaucoup les autres. Un mec qui met 50 buts par saison, on peut vraiment dire qu'il aide ses coéquipiers et son entraîneur! (rires) Cristiano n'est pas un égoïste alors qu'il joue dans une position qui l'exige. C'est un joueur qui fait des passes, qui est généreux dans l'effort et qui sait se sacrifier pour le bien du groupe. Ibrahimovic aussi est comme ça, même si je sais que tout le monde pense que c'est un type imbuvable.

Ce n'est pas le cas?

Carlo Ancelotti : Non, absolument pas. Ibrahimovic est le joueur le plus altruiste que j'ai connu. C'est dommage que la terre entière soit convaincue du contraire.

Par Enric Gonzalez

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Carlo Ancelotti dans votre Sport/Foot Magazine

Comment faites-vous pour diriger aussi facilement un groupe de jeunes millionnaires plein d'egos ?Carlo Ancelotti : Je ne sais pas comment on fait ça! (rires) Je parle aux joueurs mais je ne sais pas si je dois les considérer comme des amis ou comme mes petits frères. Ce qui est sûr, c'est que je ne veux pas être leur père, mais juste une personne qui les respecte et qui est proche d'eux. Les footballeurs aiment parler de tout et notamment des multiples facettes de leur profession. Ils sont très curieux et toujours avides d'apprendre des nouvelles choses. Il faut être proche de chacun d'eux pour mieux les convaincre que leur travail individuel est nécessaire pour le groupe. C'est ça mon concept. Les grands champions ont du talent, mais les fuoriclasse sont ceux qui savent mettre ce talent au service des autres.Aujourd'hui, vous avez des joueurs comme ça dans votre groupe ?Carlo Ancelotti : Je dois dire que le footballeur qui a le plus de talent, Cristiano Ronaldo, aide beaucoup les autres. Un mec qui met 50 buts par saison, on peut vraiment dire qu'il aide ses coéquipiers et son entraîneur! (rires) Cristiano n'est pas un égoïste alors qu'il joue dans une position qui l'exige. C'est un joueur qui fait des passes, qui est généreux dans l'effort et qui sait se sacrifier pour le bien du groupe. Ibrahimovic aussi est comme ça, même si je sais que tout le monde pense que c'est un type imbuvable.Ce n'est pas le cas?Carlo Ancelotti : Non, absolument pas. Ibrahimovic est le joueur le plus altruiste que j'ai connu. C'est dommage que la terre entière soit convaincue du contraire. Par Enric GonzalezRetrouvez l'intégralité de l'interview de Carlo Ancelotti dans votre Sport/Foot Magazine