LE DROIT DE CHAMBRER - Les joueurs Gallois ont bruyamment fêté l'élimination de l'Angleterre contre l'Islande, est-ce bien fair-play? Pour l'Italien Alessio Florenzi, oui. "On peut faire ça, de la bonne façon, ça va, on peut se charrier. Pour eux c'est comme un +Roma-Lazio+, entre guillemets", estime le Romanista. Il appuie son exemple sur les saines rivalités sportives au Napolitain Lorenzo Insigne, assis à côté de lui: "Si Avellino est éliminé en Coupe d'Italie, tu es content, non?".

STATIONNEMENT PAYANT - Attention à la facture! Le parcours du pays-de-Galles, aussi surprenant qu'inattendu, pourrait coûter cher à l'ancien international Dean Sanders, consultant pour la BBC. Bien loin d'imaginer que ses compatriotes, qui affrontent la Belgique vendredi en quarts de finale, seraient à pareille fête, et anticipant un retour rapide, il a expliqué à la BBC s'être garé il y a deux semaines sur une place de stationnement à courte durée à l'aéroport de Birmingham. Son manque d'anticipation et de foi dans son équipe pourrait se chiffrer selon ses calculs à 1215 euros. Mais les Gallois ont le sens de la solidarité: le beau-frère du sélectionneur a ouvert récemment une souscription sur un site de financement participatif. Pas sûr que cela suffise: en une journée, les promesses avaient atteint... 33 euros.

COOL. LE SECRET DES ISLANDAIS? - Et si le secret c'était ça... Comme l'a très bien résumé Heimir Hallgrimsson mercredi en conférence de presse, si les Islandais ont réussi à battre les Anglais, c'est aussi parce qu'ils n'avaient "rien à perdre". "On avait déjà gagné le coeur de nos supporteurs. Et quand vous abordez les matches de façon détendue, vous pouvez donner le meilleur de vous-mêmes", a-t-il assuré. Attention toutefois à ne pas trop abuser du relâchement face aux Bleus en quart dimanche.

UP SIDE DOWN - Il ne joue pas beaucoup dans cet Euro, mais assure le spectacle à l'entraînement. Lors de la séance des Bleus mercredi, l'attaquant de Manchester United Anthony Martial a régalé en marquant un retourné splendide sur une passe de l'inévitable Dimitri Payet. La vidéo du but a été relayée sur Instagram par la fédération française. Un signe que --peut-être-- son statut de remplaçant n'entame pas encore son envie de bien faire.

LE DROIT DE CHAMBRER - Les joueurs Gallois ont bruyamment fêté l'élimination de l'Angleterre contre l'Islande, est-ce bien fair-play? Pour l'Italien Alessio Florenzi, oui. "On peut faire ça, de la bonne façon, ça va, on peut se charrier. Pour eux c'est comme un +Roma-Lazio+, entre guillemets", estime le Romanista. Il appuie son exemple sur les saines rivalités sportives au Napolitain Lorenzo Insigne, assis à côté de lui: "Si Avellino est éliminé en Coupe d'Italie, tu es content, non?".STATIONNEMENT PAYANT - Attention à la facture! Le parcours du pays-de-Galles, aussi surprenant qu'inattendu, pourrait coûter cher à l'ancien international Dean Sanders, consultant pour la BBC. Bien loin d'imaginer que ses compatriotes, qui affrontent la Belgique vendredi en quarts de finale, seraient à pareille fête, et anticipant un retour rapide, il a expliqué à la BBC s'être garé il y a deux semaines sur une place de stationnement à courte durée à l'aéroport de Birmingham. Son manque d'anticipation et de foi dans son équipe pourrait se chiffrer selon ses calculs à 1215 euros. Mais les Gallois ont le sens de la solidarité: le beau-frère du sélectionneur a ouvert récemment une souscription sur un site de financement participatif. Pas sûr que cela suffise: en une journée, les promesses avaient atteint... 33 euros. COOL. LE SECRET DES ISLANDAIS? - Et si le secret c'était ça... Comme l'a très bien résumé Heimir Hallgrimsson mercredi en conférence de presse, si les Islandais ont réussi à battre les Anglais, c'est aussi parce qu'ils n'avaient "rien à perdre". "On avait déjà gagné le coeur de nos supporteurs. Et quand vous abordez les matches de façon détendue, vous pouvez donner le meilleur de vous-mêmes", a-t-il assuré. Attention toutefois à ne pas trop abuser du relâchement face aux Bleus en quart dimanche. UP SIDE DOWN - Il ne joue pas beaucoup dans cet Euro, mais assure le spectacle à l'entraînement. Lors de la séance des Bleus mercredi, l'attaquant de Manchester United Anthony Martial a régalé en marquant un retourné splendide sur une passe de l'inévitable Dimitri Payet. La vidéo du but a été relayée sur Instagram par la fédération française. Un signe que --peut-être-- son statut de remplaçant n'entame pas encore son envie de bien faire.