"Avec le président, on a parlé il y a quelques jours avec l'idée de se revoir. Mais ma décision a été prise il y a longtemps et c'est celle de rester. J'ai un contrat et il y a du travail à faire", a déclaré Allegri en conférence de presse.

"La motivation, si je ne l'avais pas, je l'aurais dit au président. Mais ce n'est pas le cas. Je pense que durant ces cinq ans, on a bien travaillé, les joueurs ont progressé", a-t-il ajouté.

"Gagner cinq scudetti, ça n'est pas facile, faire deux finales de Ligue des Champions, ça n'est pas facile, gagner quatre Coupes, ça n'est pas facile", a encore déclaré Allegri, arrivé à Turin au début de la saison 2014-15.

Alors que l'élimination de mardi aurait pu faire penser à une fin de cycle, le président de la Juventus, Andrea Agnelli, a lui aussi assuré qu'Allegri resterait sur le banc turinois.

"Ça sera avec Allegri, bien sûr. Il a encore un an de contrat. On va s'asseoir en fin de saison pour discuter ensemble. On a un groupe jeune et fort, y compris au sein du staff. On réessaiera la saison prochaine", a-t-il dit sur la chaîne italienne Sky.

"L'Ajax a mérité de se qualifier", a par ailleurs reconnu Allegri. "Pendant trois périodes, les deux à Amsterdam et la première ici, ça a été équilibré. Ensuite on s'est désunis, et eux ont été meilleurs, ils ont eu des occasions".

"L'Ajax ne sort pas de nulle part. Il était finaliste de l'Europa League C3 il y a deux ans, il a marqué cinq buts contre le Real. C'est une des équipes qui jouent le mieux en Europe. Ca n'est pas notre pire élimination, c'est une élimination. Parfois on va en finale, parfois en quarts. Il y a de grandes attentes, bien sûr. Mais la C1 est étrange. Il faut arriver dans les meilleures conditions et nous, on a eu quelques blessés. Il faut accepter, c'est le foot. On peut gagner le championnat et on a gagné la SuperCoupe. Si on gagne 50% des compétitions, c'est un bon résultat. L'année prochaine, on aura de nouveau quatre objectifs pour lever de nouveaux trophées. Mais je comprends la déception et l'amertume des joueurs et des tifosi. Ronaldo a fait un bon match, il a marqué. Il est déçu, comme on l'est tous. Samedi on a un scudetto à gagner (contre la Fiorentina, ndlr) et à ramener à la maison."