"Il faut encore s'améliorer. Une équipe à éviter en quarts? Buffon a dit Leicester? Il est malin (sourires). On verra qui il y a dans la boule et il faudra être bons. L'objectif minimum c'était les quarts de finale et nous y sommes", a conclu Allegri.

Son vis-à-vis Nuno Espirito Santo soulignait, lui, que son équipe a dû jouer, tant à l'aller qu'au retour, une grande partie du match à dix. "Les expulsions dans les deux matches ont pesé", a expliqué l'entraîneur de Porto. "On a fait une bonne première période, en étant solides en défense. On est restés mobiles, à la recherche du but. Mais ces expulsions contre une grande équipe changent les choses. On n'a pas pris de buts à égalité numérique et mes joueurs ont montré du caractère. Je pense qu'on aurait mérité de marquer un but, et que ça aurait été une juste récompense. La Juventus est une grande équipe, sans l'ombre d'un doute. C'est l'une des quatre ou cinq candidates à la victoire finale", a conclu Nuno Espirito Santo.

"Il faut encore s'améliorer. Une équipe à éviter en quarts? Buffon a dit Leicester? Il est malin (sourires). On verra qui il y a dans la boule et il faudra être bons. L'objectif minimum c'était les quarts de finale et nous y sommes", a conclu Allegri. Son vis-à-vis Nuno Espirito Santo soulignait, lui, que son équipe a dû jouer, tant à l'aller qu'au retour, une grande partie du match à dix. "Les expulsions dans les deux matches ont pesé", a expliqué l'entraîneur de Porto. "On a fait une bonne première période, en étant solides en défense. On est restés mobiles, à la recherche du but. Mais ces expulsions contre une grande équipe changent les choses. On n'a pas pris de buts à égalité numérique et mes joueurs ont montré du caractère. Je pense qu'on aurait mérité de marquer un but, et que ça aurait été une juste récompense. La Juventus est une grande équipe, sans l'ombre d'un doute. C'est l'une des quatre ou cinq candidates à la victoire finale", a conclu Nuno Espirito Santo.