En la présence du président de la FIFA Gianni Infantino, qui a lancé une coupe du Monde des clubs à 24 équipes en 2021 controversée et soutenu par les pays riches, Aleksander Ceferin n'a pas mâché ses mots avec une déclaration qui pourrait être vue comme critique envers son homologue suisse. "La clé, c'est de ne pas laisser le profit financier prendre le dessus. Si cela arrive, c'est le moment de tirer la sonnette d'alarme", a-t-il déclaré. "Nos principes, notre histoire, tradition et structure sont les raisons de notre succès actuel."

Le président de l'UEFA a également tenu à lancer un signal fort auprès des administrateurs du football international. "Aucun fonctionnaire ne doit penser qu'il est la star du monde du football, peu importe la taille de son ego. En tant qu'administrateurs, notre mission est de protéger le jeu, les joueurs et l'histoire."

Ces derniers mois, de nombreux incidents racistes ont été constatés dans les stades. Pour Ceferin, ce problème dépasse la sphère du football. "La diversité est plus grande dans le football que dans n'importe quel autre sport et dans toutes les autres parties de la société. Je pense que le problème se situe dans notre vivre ensemble. Cela doit cesser et les choses doivent changer."

En la présence du président de la FIFA Gianni Infantino, qui a lancé une coupe du Monde des clubs à 24 équipes en 2021 controversée et soutenu par les pays riches, Aleksander Ceferin n'a pas mâché ses mots avec une déclaration qui pourrait être vue comme critique envers son homologue suisse. "La clé, c'est de ne pas laisser le profit financier prendre le dessus. Si cela arrive, c'est le moment de tirer la sonnette d'alarme", a-t-il déclaré. "Nos principes, notre histoire, tradition et structure sont les raisons de notre succès actuel." Le président de l'UEFA a également tenu à lancer un signal fort auprès des administrateurs du football international. "Aucun fonctionnaire ne doit penser qu'il est la star du monde du football, peu importe la taille de son ego. En tant qu'administrateurs, notre mission est de protéger le jeu, les joueurs et l'histoire." Ces derniers mois, de nombreux incidents racistes ont été constatés dans les stades. Pour Ceferin, ce problème dépasse la sphère du football. "La diversité est plus grande dans le football que dans n'importe quel autre sport et dans toutes les autres parties de la société. Je pense que le problème se situe dans notre vivre ensemble. Cela doit cesser et les choses doivent changer."