C'est Gianni Infantino, le président de la FIFA (Fédération internationale de football) qui a émis l'idée de faire passer le Mondial de 32 à 40 nations. "C'est un peu trop", déclare Ceferin. Le président de la Fédération slovène est par contre favorable à un Euro à 24. "L'Euro en France a été spectaculaire, même s'il a peut-être été trop long. Mais cela a donné aux petits pays la chance d'être de la partie".

Ceferin est, avec le Néerlandais Michael Van Praag et l'Espagnol Angel Maria Villar, un des trois candidats à l'élection du président de l'Union européenne de football qui aura lieu le 14 septmbre.

"J'ai le sentiment d'être le favori, mais personne n'a jamais gagné une élection à l'avance", dit Ceferen, qui bénéficie du soutien des fédérations française et allemande.

C'est Gianni Infantino, le président de la FIFA (Fédération internationale de football) qui a émis l'idée de faire passer le Mondial de 32 à 40 nations. "C'est un peu trop", déclare Ceferin. Le président de la Fédération slovène est par contre favorable à un Euro à 24. "L'Euro en France a été spectaculaire, même s'il a peut-être été trop long. Mais cela a donné aux petits pays la chance d'être de la partie". Ceferin est, avec le Néerlandais Michael Van Praag et l'Espagnol Angel Maria Villar, un des trois candidats à l'élection du président de l'Union européenne de football qui aura lieu le 14 septmbre. "J'ai le sentiment d'être le favori, mais personne n'a jamais gagné une élection à l'avance", dit Ceferen, qui bénéficie du soutien des fédérations française et allemande.