Alcacer et Dortmund défoncent tout sur leur passage

02/11/18 à 10:00 - Mise à jour à 30/10/18 à 15:59

L'avant espagnol Paco Alcacer occupe un rôle crucial dans le football spectaculaire de Lucien Favre et emmène le classement des buteurs, ex-æquo avec Luka Jovic.

Alcacer et Dortmund défoncent tout sur leur passage

Paco Alcacer lors d'une enième célébration de but. © BELGAIMAGE

Fin août, l'attaquant espagnol de 24 ans a été victime du coup de balai effectué par Barcelone. A l'instar de Yerry Mina, Lucas Digne, Gerard Deulofeu, Aleix Vidal, Marlon, André Gomes, Andres Iniesta, Douglas, Paulinho et Adrian Ortola, Paco Alcacer a dû quitter la Catalogne.

L'international (quinze sélections) a été rapidement mis hors-jeu cette saison car dès les premières journées de compétition, Ernesto Valverde n'a pas eu de place pour lui, suite à la présence de Philippe Coutinho et d'Ousmane Dembélé. C'était une donnée nouvelle pour l'avant, transféré en août 2016 de Valence à Barcelone pour trente millions. Depuis, il avait inscrit quinze buts en 50 matches, complets ou pas.

Comme il était lié au Barça jusqu'en 2021, celui-ci a élaboré une construction avec le Borussia Dortmund. Le BVB s'est acquitté d'une location de deux millions qui lui permet de lever l'option sur l'attaquant en été, pour 23 millions plus cinq millions en primes éventuelles.

Dortmund ne regrette pas son choix car le buteur espagnol a mieux entamé la saison que le buteur polonais Robert Lewandowski jadis. Lucien Favre, chantre de l'offensive, place l'avant sous les feux de la rampe. De son côté, Alcacer permet au Borussia de réaliser un des meilleurs débuts de saison de son histoire. Dortmund n'a fait mieux, au même stade de la compétition, qu'en 2010-2011, la saison qui lui avait valu le titre.

Alcacer a dû refaire son retard de préparation mais ensuite, il a rapidement trouvé les ailiers Jadon Sancho, Marco Reus, Marius Wolf, Christian Pulisic et/ou Jacob Bruun Larsen. Dortmund a acquis du swing et son incomparable avant-centre est souvent le buteur de service. Rarement un joueur a conquis aussi vite les coeurs des supporters. Même Pierre-Emerick Aubameyang n'y était pas parvenu, aussi prolifique fût-il. Un tir puissant, un coup franc ou un centre millimétré, tous ces atouts font partie de l'arsenal d'Alcacer, originaire de Torrent.

"Je l'appelle El Matador, parce qu'il ne rate pas ses tirs", a déclaré Axel Witsel dans les colonnes du Westdeutsche Allgemeine Zeitung. Lucien Favre a enchaîné : "Avec Sancho et Witsel, il conféré le bon élan à notre équipe", a déclaré le Suisse de 60 ans à l'issue du match de championnat contre l'Eintracht Francfort.

Le sélectionneur espagnol Luis Enrique a repris Alcacer pour le match amical contre le Pays de Galles, le 11 octobre dernier. L'avant a remercié l'entraîneur en inscrivant deux buts, contribuant à la victoire 1-4 de l'Espagne. Il y était associé à deux autres attaquants, Alvaro Morata et Suso. Il n'avait pourtant plus trouvé le chemin des filets en équipe nationale depuis le 9 octobre 2015.

Par Frédéric Vanheule

Nos partenaires