Depuis mercredi soir, la photo de profil du champion du monde sur Instagram le dépeint main droite tendue au niveau du front et sourire aux lèvres, sous le maillot du club d'Istanbul qu'il a rejoint fin août après avoir été licencié par l'Olympique de Marseille.

Le même geste a été effectué ces derniers jours à plusieurs reprises par des footballeurs de la sélection turque après leurs buts ou à la fin de leurs matches contre l'Albanie vendredi et la France lundi, en qualifications à l'Euro 2020.

La polémique ayant émergé de ce salut des joueurs turcs a conduit l'UEFA à annoncer mardi l'ouverture d'une enquête disciplinaire portant sur une potentielle "provocation politique".

La fédération turque de football, ainsi que le sélectionneur et plusieurs joueurs, ont confirmé que ce salut était une marque de soutien envers les soldats engagés dans l'opération turque en Syrie contre des forces kurdes, offensive qui a déclenché un tollé international depuis son lancement le 9 octobre par le président Recep Tayyip Erdogan.

La publication de Rami a suscité les réactions positives sur les réseaux sociaux de nombreux fans turcs, qui y voient une marque de soutien à cette offensive.