La troisième journée d'un tournoi est toujours délicate. Vos joueurs de base commencent à être rôdés et vos remplaçants commencent à pester (voyez Pedro) parce qu'ils n'ont pas pu suffisamment se montrer ou parce qu'ils n'ont plus joué depuis un certain temps et qu'ils commencent à perdre le rythme. Durant une compétition, les entraînements sont principalement tactiques. C'est embêtant car le rythme des matches augmente progressivement et cela rend la tâche plus compliquées pour ceux qui montent au jeu. Alors que les Français disposent d'une longue semaine entre leur dernier match de poule (dimanche) et leur premier match couperet (à nouveau dimanche), les Belges seront à l'oeuvre demain et (espérons-le) à nouveau dimanche. Cela ne laisse pas assez de temps pour organiser un match amical contre une équipe de jeunes, comme les Français le font cette semaine, pour permettre aux remplaçants de retrouver des sensations de jeu.

La qualification pour le prochain tour n'étant pas assurée, Marc Wilmots ne doit pas se poser la question d'épargner ou non certains joueurs. Contre la Suède, il devra aligner son meilleur onze. Avec Vermaelen et Vertonghen qui tous deux ont écopé bêtement d'une carte jaune. Une deuxième leur coûterait un match de suspension.

Les Italiens, déjà certains de leur première place, vont, eux, laisser des joueurs au repos. Les Irlandais s'en réjouissent. L'Angleterre a également laissé souffler quelques éléments. Avec leur équipe-type, ils ont dominé leurs deux premiers matches mais ont manqué de nombreuses opportunités. Face à la Slovaquie, avec six nouveaux joueurs, ils se sont également créé les plus belles chances mais n'en ont concrétisés aucune. Les Anglais terminent donc deuxièmes de leur poule et pourraient être opposés à la France en quarts. Avec cette rotation, Roy Hodgson s'est-il tiré une balle dans le pied ou, au contraire, cela permettra-t-il à son groupe d'être frais pour les quarts ? Réponse dimanche 3 juillet à Paris.

Suite à la première place du Pays de Galles, les chances sont grandes - à condition que les Diables terminent deuxièmes et remportent leur huitième dimanche à Toulouse- de voir Belges et Gallois s'affronter à nouveau dans un duel plein d'enjeu. Cela serait déjà la cinquième opposition entre les deux équipes depuis que Marc Wilmots a pris la tête de l'équipe nationale. Le bilan face au 3-4-2-1 de Chris Coleman : une victoire, deux nuls et une défaite. Pas une promenade de santé en perspective donc.

Après quatre, presque cinq, semaines consécutives auprès des Diables, une visite chez le coiffeur s'imposait. Nous nous sommes donc rendus au "dernier salon de coiffure avant les Etats-Unis. Le suivant est 10.000 km plus loin", comme l'indique un écriteau sur la devanture. La coiffeuse a déjà eu affaire à pas mal d'étrangers depuis le début de la compétition : des Croates, un Allemand, un Hongrois. Et maintenant un Belge. Elle n'aime pas le football pour autant. Son sport, c'est le rugby. "Ces corps... Ca ce sont de vrais hommes !", ose-t-elle les yeux brillants.

Par Peter T'Kint

La troisième journée d'un tournoi est toujours délicate. Vos joueurs de base commencent à être rôdés et vos remplaçants commencent à pester (voyez Pedro) parce qu'ils n'ont pas pu suffisamment se montrer ou parce qu'ils n'ont plus joué depuis un certain temps et qu'ils commencent à perdre le rythme. Durant une compétition, les entraînements sont principalement tactiques. C'est embêtant car le rythme des matches augmente progressivement et cela rend la tâche plus compliquées pour ceux qui montent au jeu. Alors que les Français disposent d'une longue semaine entre leur dernier match de poule (dimanche) et leur premier match couperet (à nouveau dimanche), les Belges seront à l'oeuvre demain et (espérons-le) à nouveau dimanche. Cela ne laisse pas assez de temps pour organiser un match amical contre une équipe de jeunes, comme les Français le font cette semaine, pour permettre aux remplaçants de retrouver des sensations de jeu. La qualification pour le prochain tour n'étant pas assurée, Marc Wilmots ne doit pas se poser la question d'épargner ou non certains joueurs. Contre la Suède, il devra aligner son meilleur onze. Avec Vermaelen et Vertonghen qui tous deux ont écopé bêtement d'une carte jaune. Une deuxième leur coûterait un match de suspension. Les Italiens, déjà certains de leur première place, vont, eux, laisser des joueurs au repos. Les Irlandais s'en réjouissent. L'Angleterre a également laissé souffler quelques éléments. Avec leur équipe-type, ils ont dominé leurs deux premiers matches mais ont manqué de nombreuses opportunités. Face à la Slovaquie, avec six nouveaux joueurs, ils se sont également créé les plus belles chances mais n'en ont concrétisés aucune. Les Anglais terminent donc deuxièmes de leur poule et pourraient être opposés à la France en quarts. Avec cette rotation, Roy Hodgson s'est-il tiré une balle dans le pied ou, au contraire, cela permettra-t-il à son groupe d'être frais pour les quarts ? Réponse dimanche 3 juillet à Paris. Suite à la première place du Pays de Galles, les chances sont grandes - à condition que les Diables terminent deuxièmes et remportent leur huitième dimanche à Toulouse- de voir Belges et Gallois s'affronter à nouveau dans un duel plein d'enjeu. Cela serait déjà la cinquième opposition entre les deux équipes depuis que Marc Wilmots a pris la tête de l'équipe nationale. Le bilan face au 3-4-2-1 de Chris Coleman : une victoire, deux nuls et une défaite. Pas une promenade de santé en perspective donc.Après quatre, presque cinq, semaines consécutives auprès des Diables, une visite chez le coiffeur s'imposait. Nous nous sommes donc rendus au "dernier salon de coiffure avant les Etats-Unis. Le suivant est 10.000 km plus loin", comme l'indique un écriteau sur la devanture. La coiffeuse a déjà eu affaire à pas mal d'étrangers depuis le début de la compétition : des Croates, un Allemand, un Hongrois. Et maintenant un Belge. Elle n'aime pas le football pour autant. Son sport, c'est le rugby. "Ces corps... Ca ce sont de vrais hommes !", ose-t-elle les yeux brillants.Par Peter T'Kint