Le licenciement de Niko Kovac la semaine dernière a-t-il été une surprise pour vous ?
...

Le licenciement de Niko Kovac la semaine dernière a-t-il été une surprise pour vous ?Anthony Clement : "C'était une surprise pour tout le monde. Non seulement pour les journalistes et les supporters, mais aussi pour les joueurs, car Monaco venait de gagner le dernier match contre Rennes et n'avait perdu qu'une seule fois lors des onze derniers matches. Mais les propriétaires russes ont de grandes attentes. Ils veulent que le club lutte pour les titres aussi bien en France que sur la scène européenne. Ils en veulent toujours plus et même les performances actuelles ne sont pas suffisantes."Est-ce que Clement arrive au club à un bon moment alors ?"C'est difficile à dire, car ils viennent de renvoyer l'entraîneur. Je pense que cela met déjà beaucoup de pression sur les épaules de Philippe Clement, parce que maintenant il doit continuer à obtenir de bons résultats alors que la concurrence ne s'est certainement pas affaiblie. Avec Nice, Marseille, Lille, Rennes et Lyon, la lutte pour une place en Ligue des champions s'annonce terrible."Va-t-il ressentir de la pression de la part du groupe de joueurs ?"Ils ont été surpris par le départ de Kovac, mais son approche stricte, presque militaire, et ses séances d'entraînement n'étaient pas non plus très appréciées par une grande partie du groupe. Il donnait également peu d'explications lorsqu'un joueur se retrouvait soudainement sur le banc. Ainsi, pour de nombreux joueurs, notamment les jeunes talents français, tout cela sera très libérateur. Quelques étrangers, comme Kevin Volland, auraient préféré le garder au club, mais c'est en fait une minorité".D'autres entraîneurs étaient également candidats à ce poste comme Jesse Marsch ou Paulo Fonseca. La nomination de Clement a-t-elle été une surprise ?Anthony Clement :"Pas vraiment, car si vous regardez le marché des entraîneurs, il n'y a pas beaucoup de possibilités pour le moment. De plus, Clement a déjà fait ses preuves au FC Bruges et nous l'avons également vu performer contre le PSG en Ligue des Champions. Nous ne nous attendions pas non plus à ce qu'un Carlo Ancelloti ou un Jürgen Klopp vienne à Monaco, c'était donc un choix logique de la part du conseil d'administration".Pourquoi Clement a-t-il été choisi, si ce n'est pour ses performances au FC Bruges ?"Parce qu'il n'a pas une approche aussi militaire que Kovac. Mais aussi parce qu'il laisse son équipe jouer un peu comme lui. Beaucoup d'intensité et du jeu offensif, c'est ce que les propriétaires de Monaco veulent voir. Mais il fallait s'attaquer à l'ambiance dans le vestiaire, car elle n'était pas bonne par moments. C'est donc un peu une double peine : ils veulent quelqu'un d'autre que Kovac, mais d'un autre côté, ils ne le veulent pas".Quel sera l'objectif de Clement pour cette fin de saison à Monaco ?Anthony Clément : "Finir dans les trois premiers de la Ligue 1 et obtenir ainsi un billet pour la Ligue des champions, en passant ou non par les qualifications. Il s'agira également de faire progresser les jeunes joueurs, mais ce sera automatiquement le cas si le club parvient à grimper dans le classement. Après tout, Monaco est l'une des équipes les plus jeunes de la Ligue 1. Kovac lui-même s'est bien comporté avec les jeunes footballeurs. Prenons l'exemple d'Aurélien Tchouameni, qui était remplaçant à l'arrivée du Croate et qui est maintenant repris en équipe de France. Mais pensez aussi à Sofiane Diop et Caio Henrique. Il avait le don de rendre tous ces joueurs meilleurs et on attend maintenant la même chose de Clement.""Un autre grand chantier pour Clement sera d'intégrer les nouveaux joueurs. Les footballeurs présents depuis l'été comme Myron Boadu, Jean Lucas, Ismail Jakobs et même le gardien Alexander Nübel, ont tous connu un mauvais début de saison. Leur redonner le goût du football sera également une tâche essentielle cette saison."Pensez-vous que Clement aura le temps de façonner l'équipe à sa guise ?"Entraîneur connu ou pas, personne ne reçoit de temps à Monaco. Kovac était un entraîneur connu lorsqu'il est arrivé du Bayern Munich, mais même maintenant alors que le club occupe la sixième place en championnat et a terminé premier de son groupe de Ligue Europa, il a été évincé sans le moindre pardon. Si Clement n'atteint pas tout de suite les objectifs du conseil d'administration, il sera aussi rapidement mis à la porte. Il connaît les règles à Monaco." "Le président de l'AS Monaco est convaincu que son équipe peut rivaliser avec le PSG. Donc finir sixième ou ne pas obtenir un billet pour la Champions League serait une très grande déception pour lui. Mais Monaco veut aussi améliorer sa réputation. Il ne veut plus être connu comme un club instable où les entraîneurs se suivent à la chaîne. Bien qu'il ait échoué à cet égard en se séparant de Kovac de manière si inattendue. Mais le Croate était cependant au club pendant toute une saison avant ce renvoi."