Estimant l'actuel stade trop ancien et non adapté, l'AC Milan et l'Inter Milan ont proposé conjointement, le 10 juillet, à la municipalité la construction d'un nouveau stade de 60.000 places assises.

La nouvelle infrastructure, construite dans une zone adjacente au stade actuel, représenterait un investissement de 1,2 milliard d'euros et se traduirait par la revitalisation du quartier, pour en faire une zone moderne et vivante, avec des espaces verts, un espace commerçant et de loisirs, avec des bars et des restaurants, ont expliqué les deux clubs lors d'une conférence de presse.

Le premier projet retenu par les clubs a été dessiné par les cabinets américain Manica et italien Sportium: le stade, ovale, s'organise autour de deux anneaux, qui s'entrecroisent mais s'opposent en même temps, métaphore des deux clubs rivaux unis pour ce projet. Sur la façade, des centaines de visages de supporteurs s'affichent.

Le deuxième projet a été conçu par le cabinet américain Populous (qui a conçu notamment le stade de Tottenham), qui s'est inspiré pour ce faire des icônes architecturales de Milan, en premier lieu son Duomo. Son stade, enveloppé d'une élégante façade de verre, a des airs de cathédrale avec une galerie qui rappelle la galerie commerçante Vittorio Emanuele II.

Les deux projets jouent aussi avec la lumière, bleue les soirs de matches de l'Inter et rouge pour l'AC Milan. Ils se présentent tous deux comme extrêmement éco-responsables, avec zéro émission de CO2.

Divisé sur la question, le conseil municipal de Milan doit se prononcer d'ici le 10 octobre sur "l'intérêt public" de construire un nouveau stade.