"J'étais nerveux quand je suis entré. Mais, devant tant de jubilation (de la part du public, ndlr), il ne me restait plus qu'à sourire et à essayer de me faire plaisir. Ça a un goût de +reviens-y+", a confié Oedegaard au journal Verdens Gang (VG), après la rencontre.

"Je pense que ça s'est bien passé et on a pris trois points. C'est le plus important", a-t-il ajouté.

Le talentueux milieu de terrain de Stroemsgodset (1re division norvégienne), né le 17 décembre 1998, a détrôné l'Islandais Sigurdur Jonssson qui détenait jusqu'à présent le record de précocité (16 ans et 251 jours) pour un match de qualification à l'Euro.

Suivi de près par les grands clubs européens, Oedegaard a fait ses débuts dès le 27 août, à l'âge de 15 ans et 253 jours, sous le maillot de l'équipe nationale norvégienne lors d'une rencontre amicale contre les Émirats arabes unis à Stavanger (sud-ouest de la Norvège).

"J'étais nerveux quand je suis entré. Mais, devant tant de jubilation (de la part du public, ndlr), il ne me restait plus qu'à sourire et à essayer de me faire plaisir. Ça a un goût de +reviens-y+", a confié Oedegaard au journal Verdens Gang (VG), après la rencontre. "Je pense que ça s'est bien passé et on a pris trois points. C'est le plus important", a-t-il ajouté. Le talentueux milieu de terrain de Stroemsgodset (1re division norvégienne), né le 17 décembre 1998, a détrôné l'Islandais Sigurdur Jonssson qui détenait jusqu'à présent le record de précocité (16 ans et 251 jours) pour un match de qualification à l'Euro. Suivi de près par les grands clubs européens, Oedegaard a fait ses débuts dès le 27 août, à l'âge de 15 ans et 253 jours, sous le maillot de l'équipe nationale norvégienne lors d'une rencontre amicale contre les Émirats arabes unis à Stavanger (sud-ouest de la Norvège).