Récemment, une bonne nouvelle a succédé à une mauvaise au Real Madrid. On commence par la bonne : Eden Hazard et Casemiro sont remis du coronavirus et ont repris l'entraînement. La mauvaise nouvelle ensuite : Sergio Ramos a dû sortir lors du match de Ligue des Nations contre l'Allemagne suite à une déchirure musculaire à la fesse. On estime son absence à deux semaines. Être privé du roi Leonidas espagnol est toujours une perte pour le Real, car son remplaçant, Eder Militão, qui vient lui ausssi de se remettre du Covid-19, ne s'est jusqu'à présent pas avéré être le défenseur sûr auquel on peut s'attendre quand on dépense près de cinquante millions d'euros pour se l'offrir.
...

Récemment, une bonne nouvelle a succédé à une mauvaise au Real Madrid. On commence par la bonne : Eden Hazard et Casemiro sont remis du coronavirus et ont repris l'entraînement. La mauvaise nouvelle ensuite : Sergio Ramos a dû sortir lors du match de Ligue des Nations contre l'Allemagne suite à une déchirure musculaire à la fesse. On estime son absence à deux semaines. Être privé du roi Leonidas espagnol est toujours une perte pour le Real, car son remplaçant, Eder Militão, qui vient lui ausssi de se remettre du Covid-19, ne s'est jusqu'à présent pas avéré être le défenseur sûr auquel on peut s'attendre quand on dépense près de cinquante millions d'euros pour se l'offrir.Avec la perspective de déplacements extrêmement difficiles - samedi à Villarreal et mercredi à l'Inter - ce sera donc à nouveau un casse-tête pour Zinédine Zidane. Villarreal a bien perdu 4-0 au Camp Nou lors de la première journée de Liga, mais n'a plus subi de défaite depuis et affiche une forme impressionnante. Résultat, le club est désormais deuxième au classement, derrière la Real Sociedad. Unai Emery, le commandant du sous-marin jaune, s'attend à voir le meilleur visage du Real Madrid. "Après avoir perdu contre Valence (4-1, ndlr), je pense qu'ils seront avides de revanche", a-t-il déclaré à El País. "Je les attends ici avec les onze meilleurs joueurs possibles sur le terrain."Si tel devait être le cas, Eden Hazard, avec seulement deux entraînements de groupe dans les pattes, ferait bien partie de la formation de départ. La raison d'une présence pourrait s'expliquer par le simple fait que Zidane ne peut plus griller trop de cartouches. Emery a une théorie intéressante sur la perte de points du Real Madrid et du FC Barcelone dans le championnat espagnol. "Ces deux équipes connaissent des hauts et des bas, car elles ne trouvent pas la motivation maximale", explique-t-il. "Le problème avec les grands clubs, c'est de savoir comment gérer l'accumulation de matches entre le championnat, la Ligue des Champions et l'équipe nationale. Ça oblige les joueurs à réguler leurs efforts lorsqu'ils jouent contre des adversaires de moindre importance, car ils pensent qu'ils vont gagner sans donner le maximum". "Jouer avec le frein à main, je n'aime pas ça", continue Emery. "Mais c'est pour ça le Barça et Madrid sont si irréguliers. Les équipes de Diego Simeone, en revanche, ne font jamais rien à moitié."Le sélectionneur national Roberto Martínez s'attend également à ce qu'Hazard soit là contre Villarreal. Mardi dernier, il a déclaré lors de la conférence de presse à l'approche du match contre le Danemark : "Nous avons perdu Eden quelques jours, mais je pense qu'il sera apte à jouer avec le Real ce week-end.'' Martínez espère une "merveilleuse année 2021 pour Hazard". Il y en a un autre qui a hâte de voir un Hazard en forme sous le maillot du Real : Steve McManaman. Le Liverpuldien a joué à la Casa Blanca de 1999 à 2003 et est maintenant un consultant apprécié. "Je suis vraiment heureux de le voir ici parce qu'à Chelsea, c'était un joueur extraordinaire", a-t-il déclaré dans les médias espagnols. "C'est un très bon atout pour le Real, mais il n'a tout simplement pas encore atteint son meilleur niveau. Je sens qu'on va voir la meilleure version de Hazard bientôt et j'espère qu'il vivra une année fabuleuse."Steve, un prophète anglais ?