Avec ses 17 buts encaissés et aucun marqué lors de ses quatre premiers matches, l'Arménie n'avait que peu de chance de venir inquiéter les Red Flames. C'était déjà en effet 4-0 après 10 minutes et ... 11-0 à la mi-temps.

Au rayon des buts, Eurlings (3, 30), Wullaert (5, 34, 51, 90, 90+2) qui atteint le nombre de 59 buts en équipe nationale, Wijnants (8), Tysiak (10, 24, 72), De Caigny (17, 28, 33), Vanhaevermaet (39), Teulings (78, 90+4) et Janice Cayman (81, 88) se sont régalées jeudi soir.

Ce 19 à 0 signifie une victoire record pour la Belgique qui avait battu la Moldavie 12 à 0 le 19 septembre 2017 en ouverture des qualifications pour la Coupe du monde 2019 cette fois. Janice Cayman avait inscrit 4 buts. Auteur de deux buts jeudi soir, Janice Cayman ajoute un 44e et un 45e but à son actif en 119 sélections.

Ce galop d'échauffement grandeur nature précède ainsi la réception cruciale de la Pologne mardi prochain (20h30), toujours à Louvain.

La Belgique doit signer un résultat positif contre les Polonaises si elle veut reprendre la 2e place du groupe F, dominé par la Norvège (victorieuse 0-7 en Albanie) avec 13 points. En effet, après le partage belge en Pologne et le nul entre Polonaises et Norvégiennes fin octobre, la Belgique n'est que 3e du groupe avec 10 points, une longueur derrière la Pologne (victorieuse jeudi 1-2 au Kosovo) et à trois points de la Norvège. L'Albanie, le Kosovo (4 pts) et l'Arménie (0) ferment la marche.

Le vainqueur de chaque groupe décrochera son billet pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande tandis que les deuxièmes classés disputeront les barrages.

La Belgique a disputé la phase finale de l'Euro en 2017 et participera à l'édition 2022 en Angleterre, mais n'a jamais disputé de phase finale de Coupe du monde. Les Red Flames avaient été battues par la Suisse en barrages pour le Mondial 2019.

La Coupe du monde 2023 réunira pour la première fois 32 équipes (au lieu de 24) - dont 11 ou 12 pays européens -, du 20 juillet au 20 août en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Avec ses 17 buts encaissés et aucun marqué lors de ses quatre premiers matches, l'Arménie n'avait que peu de chance de venir inquiéter les Red Flames. C'était déjà en effet 4-0 après 10 minutes et ... 11-0 à la mi-temps. Au rayon des buts, Eurlings (3, 30), Wullaert (5, 34, 51, 90, 90+2) qui atteint le nombre de 59 buts en équipe nationale, Wijnants (8), Tysiak (10, 24, 72), De Caigny (17, 28, 33), Vanhaevermaet (39), Teulings (78, 90+4) et Janice Cayman (81, 88) se sont régalées jeudi soir. Ce 19 à 0 signifie une victoire record pour la Belgique qui avait battu la Moldavie 12 à 0 le 19 septembre 2017 en ouverture des qualifications pour la Coupe du monde 2019 cette fois. Janice Cayman avait inscrit 4 buts. Auteur de deux buts jeudi soir, Janice Cayman ajoute un 44e et un 45e but à son actif en 119 sélections. Ce galop d'échauffement grandeur nature précède ainsi la réception cruciale de la Pologne mardi prochain (20h30), toujours à Louvain. La Belgique doit signer un résultat positif contre les Polonaises si elle veut reprendre la 2e place du groupe F, dominé par la Norvège (victorieuse 0-7 en Albanie) avec 13 points. En effet, après le partage belge en Pologne et le nul entre Polonaises et Norvégiennes fin octobre, la Belgique n'est que 3e du groupe avec 10 points, une longueur derrière la Pologne (victorieuse jeudi 1-2 au Kosovo) et à trois points de la Norvège. L'Albanie, le Kosovo (4 pts) et l'Arménie (0) ferment la marche. Le vainqueur de chaque groupe décrochera son billet pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande tandis que les deuxièmes classés disputeront les barrages. La Belgique a disputé la phase finale de l'Euro en 2017 et participera à l'édition 2022 en Angleterre, mais n'a jamais disputé de phase finale de Coupe du monde. Les Red Flames avaient été battues par la Suisse en barrages pour le Mondial 2019. La Coupe du monde 2023 réunira pour la première fois 32 équipes (au lieu de 24) - dont 11 ou 12 pays européens -, du 20 juillet au 20 août en Australie et en Nouvelle-Zélande.