Le Conseil d'Administration et la cellule de crise de l'Union belge de football (URBSFA) ont décidé de renoncer aux trois dernières tranches des cotisations fédérales que les clubs doivent à la fédération, afin d'apporter un soutien financier à tous les clubs de football du pays touchés par la crise du coronavirus, a indiqué l'Union belge mardi dans un communiqué.

Ils sont toujours là, aux petits soins pour les pros du ballon. "Ils", ce sont les team managers. Et, forcément, "ils" traversent une période très particulière. Enquête sur une profession qui vient de complètement changer en quelques jours.

On ne sait toujours pas si les playoffs du championnat de Belgique de football pourront se tenir, ou même si la 30e et dernière journée de la phase classique de championnat pourra se dérouler, vu la pandémie de coronavirus. Ivan De Witte, le président de La Gantoise, a indiqué samedi sur VTM que les Buffalos préféraient jouer cette 30e journée "si les mesures de santé publique le permettent".

La direction du FC Malines a demandé à ses joueurs, à l'instar de ce que le staff technique fait déjà, de renoncer à une partie de leur salaire. Le KV pourra ainsi limiter ses pertes et verser une contribution de 100.025 euros au secteur des soins de santé de Malines et ses alentours dans la lutte contre le coronavirus.

Article du magazine

En cette période de confinement, Sport/Foot Magazine vous emmène dans les coulisses de films et documentaires qui ont marqué l'histoire du ballon rond et qui sont à visionner à la maison. Au programme, cette semaine : " Undercover : Football's dirty secrets " de la BBC, diffusé en 2006 avec Knut auf dem Berge, entraîneur allemand reconverti en faux agent, pour révéler la corruption du football anglais.

La FIFA, l'instance mondiale du football, travaille à un plan pour débuter le mercato une fois que toutes les compétitions seront terminées. C'est ce que l'agence Reuters a révélé jeudi sur base d'un document interne qu'elle a consulté.

Souvent papa pressé, le footballeur n'a jamais eu le temps aussi long que ces derniers jours. Ni autant l'occasion de plonger les mains dans le cambouis familial. Et si le corona réconciliait football et parentalité partagée ?