"L'objectif a été atteint, réussir le doublé en nageant en moins de 48 sec et gagner. Avec Fab (Gilot) on fait 1 et 2 donc c'est super", a déclaré Manaudou, épuisé par l'effort fourni pour glaner sa 3-ème pépite. Manaudou, un colosse de 1,99 m pour 100 kg, décroche en effet sa 3-ème médaille d'or à Berlin après les titres du 50 m papillon et du relais 4x100 m libre. Il améliore de 43 centièmes son record personnel pour devenir le 7-ème champion d'Europe français de l'épreuve-reine. "Mais on veut être les meilleurs du monde, pas d'Europe. Il y a donc encore du boulot", admettait-il, donnant rendez-vous dimanche avec le 50 libre. Gilot, doré en relais 4x100 m libre, complète le premier doublé européen français sur 100 m libre, Alain Bernard et William Meynard ayant terminé 1-er et 3-ème en 2010 à Budapest. (Belga)

"L'objectif a été atteint, réussir le doublé en nageant en moins de 48 sec et gagner. Avec Fab (Gilot) on fait 1 et 2 donc c'est super", a déclaré Manaudou, épuisé par l'effort fourni pour glaner sa 3-ème pépite. Manaudou, un colosse de 1,99 m pour 100 kg, décroche en effet sa 3-ème médaille d'or à Berlin après les titres du 50 m papillon et du relais 4x100 m libre. Il améliore de 43 centièmes son record personnel pour devenir le 7-ème champion d'Europe français de l'épreuve-reine. "Mais on veut être les meilleurs du monde, pas d'Europe. Il y a donc encore du boulot", admettait-il, donnant rendez-vous dimanche avec le 50 libre. Gilot, doré en relais 4x100 m libre, complète le premier doublé européen français sur 100 m libre, Alain Bernard et William Meynard ayant terminé 1-er et 3-ème en 2010 à Budapest. (Belga)