Un double 6-4, c'est le score infligé par la paire Benesova - Zahlavova-Strycova à Yanina Wickmayer et Kirsten Flipkens dans le match décisif de dimanche soir. Face aux deux expérimentées joueuses tchèques, la capitaine belge Sabine Appelmans décidait d'aligner les deux chefs de file de son équipe. Toutes deux victorieuses de l'un de leurs deux simples après les quatre premiers matchs, Wickmayer et Flipkens rentraient bien dans la rencontre, s'octroyant même quelques occasions de breaker leurs adversaires, mais sans succès. Au contraire des Tchèques, qui prenaient le 5e service des Belges, pour empocher la manche 6-4 dans la foulée.

Wickmayer et Flipkens prenaient l'avantage 3-1 dans le second set, mais se faisaient ensuite immédiatement contre-breaker. A 4-4, le scénario du 1er set se répétait, les Tchèques se montrant plus adroites sur les points importants. Elles remportaient les deux jeux suivants pour conclure sur un jeu blanc: 6-4 après 1h10 de jeu.

"Ce n'est bien sûr pas agréable de perdre, mais j'ai tout donné", a déclaré Yanina Wickmayer. "Mon match contre Kvitova a peut-être été le moment clé où pour encore pouvoir gagner, mais j'ai perdu. Je vais devoir apprendre à vivre avec cela", a ajouté une Wickmayer déçue. "On a vu dans le double que les Tchèques avaient plus l'habitude de jouer ensemble. Elles ont très bien joué et Zahlavova-Strycova a fait très mal à la volée. Je vais maintenant laisser reposer mon genou, et n'irait donc pas à Stuttgart. Je reprendrai au tournoi de Madrid", a dit la numéro deux belge.

Kirsten Flipkens est pour sa part passée de la joie de sa victoire en simple à la déception de l'élimination après le double. "C'est frappant de voir à quel point l'euphorie et la déception sont proches dans pareil moment. J'ai donné le maximum de moi-même. J'ai fait ce que je devais faire, en dépit de l'énorme pression", a déclaré Flipkens.

Plus tôt dans la journée, Yanina Wickmayer avait dû s'incliner face à Petra Kvitova en trois manches avant que Kirsten Flipkens ne ramène l'égalité (2-2) entre la Belgique et la République Tchèque, en battant Barbora Zahlavova-Strycova en deux sets.

Samedi, le scénario avait été inverse puisque Wickmayer avait réussi à s'imposer tandis que Flipkens avait dû s'avouer vaincue.

La Belgique a déjà remporté la Fed Cup en 2001 et a atteint la finale en 2006, s'inclinant 3-2 face à l'Italie au même Spiroudôme de Charleroi.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Un double 6-4, c'est le score infligé par la paire Benesova - Zahlavova-Strycova à Yanina Wickmayer et Kirsten Flipkens dans le match décisif de dimanche soir. Face aux deux expérimentées joueuses tchèques, la capitaine belge Sabine Appelmans décidait d'aligner les deux chefs de file de son équipe. Toutes deux victorieuses de l'un de leurs deux simples après les quatre premiers matchs, Wickmayer et Flipkens rentraient bien dans la rencontre, s'octroyant même quelques occasions de breaker leurs adversaires, mais sans succès. Au contraire des Tchèques, qui prenaient le 5e service des Belges, pour empocher la manche 6-4 dans la foulée. Wickmayer et Flipkens prenaient l'avantage 3-1 dans le second set, mais se faisaient ensuite immédiatement contre-breaker. A 4-4, le scénario du 1er set se répétait, les Tchèques se montrant plus adroites sur les points importants. Elles remportaient les deux jeux suivants pour conclure sur un jeu blanc: 6-4 après 1h10 de jeu. "Ce n'est bien sûr pas agréable de perdre, mais j'ai tout donné", a déclaré Yanina Wickmayer. "Mon match contre Kvitova a peut-être été le moment clé où pour encore pouvoir gagner, mais j'ai perdu. Je vais devoir apprendre à vivre avec cela", a ajouté une Wickmayer déçue. "On a vu dans le double que les Tchèques avaient plus l'habitude de jouer ensemble. Elles ont très bien joué et Zahlavova-Strycova a fait très mal à la volée. Je vais maintenant laisser reposer mon genou, et n'irait donc pas à Stuttgart. Je reprendrai au tournoi de Madrid", a dit la numéro deux belge. Kirsten Flipkens est pour sa part passée de la joie de sa victoire en simple à la déception de l'élimination après le double. "C'est frappant de voir à quel point l'euphorie et la déception sont proches dans pareil moment. J'ai donné le maximum de moi-même. J'ai fait ce que je devais faire, en dépit de l'énorme pression", a déclaré Flipkens. Plus tôt dans la journée, Yanina Wickmayer avait dû s'incliner face à Petra Kvitova en trois manches avant que Kirsten Flipkens ne ramène l'égalité (2-2) entre la Belgique et la République Tchèque, en battant Barbora Zahlavova-Strycova en deux sets. Samedi, le scénario avait été inverse puisque Wickmayer avait réussi à s'imposer tandis que Flipkens avait dû s'avouer vaincue. La Belgique a déjà remporté la Fed Cup en 2001 et a atteint la finale en 2006, s'inclinant 3-2 face à l'Italie au même Spiroudôme de Charleroi. Sportfootmagazine.be, avec Belga