"Tout dépendra de la forme du moment, mais je suis certaine que nous possédons une chance de victoire dans chaque duel. Même sans Kim notre ambition demeure toujours de nous hisser en finale", a déclaré la capitaine Sabine Appelmans en conférence de presse cette semaine.

Après leur victoire contre les Etats-Unis début février, les joueuses belges avaient été bombardées favorites pour le trophée cette année, mais les défections de Justine Henin (retraite) et Kim Clijsters (blessures) ont quelque peu changé la donne.

"Après le forfait de Clijsters, nous ne sommes assurément plus favorites, mais chaque match devra être joué", a ajouté Appelmans.

Les espoirs belges reposeront donc ce week-end sur Yanina Wickmayer (WTA 23), Kirsten Flipkens (WTA 106), An-Sophie Mestach (WTA 434) et Alison Van Uytvanck (WTA 604).

Des Tchèques favorites... Les Tchèques ne sont pas non plus épargnées par les blessures. Lucie Safarova (WTA 31) est forfait et sera remplacée par Lucie Hradecka (WTA 65), qui viendra épauler Petra Kvitova (WTA 18), Iveta Benesova (WTA 42) et Barbora Zahlavova-Strycova (WTA 49).

"Savoir qui jouera ou ne jouera pas chez les Tchèques ne change pas grand-chose, parce que leurs remplaçantes sont du même niveau. Les blessures font partie du tennis, on ne peut rien y faire", selon Appelmans.

Le capitaine tchèque, Petr Pala, reconnaît que ses joueuses se sont érigées au rang de favorites, mais reste néanmoins sur ses gardes. "Nous sommes favoris, mais en Fed Cup on ne sait jamais. L'équipe belge possède de bonnes joueuses. Yanina (Wickmayer) est certainement la plus redoutable, elle peut battre n'importe qui. De mon côté je n'ai pas encore décidé qui jouera. Je trancherai après l'entraînement de jeudi", a expliqué Petr Pala.

Petra Kvitova, la joueuse tchèque la mieux classée à la WTA, 18e mondiale, voit sa forme progresser. "J'ai été malade après ma victoire au tournoi de Paris (ndlr: en battant Kim Clijsters en finale), ce qui a fort influencé mes résultats de début de saison. Maintenant je suis guérie et je remarque une vraie progression." L'équipe tchèque possède de plus une véritable expérience en Fed Cup, présentant un bilan de 87 victoires en 122 rencontres disputées. La Belgique et la Tchéquie s'étaient déjà rencontrées en 1989 au Japon, lors d'un duel comptant pour le premier tour de Groupe mondial. Les Tchèques s'étaient facilement imposées par 3-0.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Tout dépendra de la forme du moment, mais je suis certaine que nous possédons une chance de victoire dans chaque duel. Même sans Kim notre ambition demeure toujours de nous hisser en finale", a déclaré la capitaine Sabine Appelmans en conférence de presse cette semaine. Après leur victoire contre les Etats-Unis début février, les joueuses belges avaient été bombardées favorites pour le trophée cette année, mais les défections de Justine Henin (retraite) et Kim Clijsters (blessures) ont quelque peu changé la donne. "Après le forfait de Clijsters, nous ne sommes assurément plus favorites, mais chaque match devra être joué", a ajouté Appelmans. Les espoirs belges reposeront donc ce week-end sur Yanina Wickmayer (WTA 23), Kirsten Flipkens (WTA 106), An-Sophie Mestach (WTA 434) et Alison Van Uytvanck (WTA 604). Des Tchèques favorites... Les Tchèques ne sont pas non plus épargnées par les blessures. Lucie Safarova (WTA 31) est forfait et sera remplacée par Lucie Hradecka (WTA 65), qui viendra épauler Petra Kvitova (WTA 18), Iveta Benesova (WTA 42) et Barbora Zahlavova-Strycova (WTA 49). "Savoir qui jouera ou ne jouera pas chez les Tchèques ne change pas grand-chose, parce que leurs remplaçantes sont du même niveau. Les blessures font partie du tennis, on ne peut rien y faire", selon Appelmans. Le capitaine tchèque, Petr Pala, reconnaît que ses joueuses se sont érigées au rang de favorites, mais reste néanmoins sur ses gardes. "Nous sommes favoris, mais en Fed Cup on ne sait jamais. L'équipe belge possède de bonnes joueuses. Yanina (Wickmayer) est certainement la plus redoutable, elle peut battre n'importe qui. De mon côté je n'ai pas encore décidé qui jouera. Je trancherai après l'entraînement de jeudi", a expliqué Petr Pala. Petra Kvitova, la joueuse tchèque la mieux classée à la WTA, 18e mondiale, voit sa forme progresser. "J'ai été malade après ma victoire au tournoi de Paris (ndlr: en battant Kim Clijsters en finale), ce qui a fort influencé mes résultats de début de saison. Maintenant je suis guérie et je remarque une vraie progression." L'équipe tchèque possède de plus une véritable expérience en Fed Cup, présentant un bilan de 87 victoires en 122 rencontres disputées. La Belgique et la Tchéquie s'étaient déjà rencontrées en 1989 au Japon, lors d'un duel comptant pour le premier tour de Groupe mondial. Les Tchèques s'étaient facilement imposées par 3-0. Sportfootmagazine.be, avec Belga