Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe du Monde, qui aura lieu ce vendredi, se fera sur fond de polémique. Finalement, FIFA et polémique font bon ménage depuis de nombreuses années. On n'a toujours pas compris les choix de son Comité exécutif dans l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022. Passe encore pour la Russie en 2022, même si on peut s'interroger sur la capacité de ce pays au niveau de ses hôtels et de ses transports. On a quand même bien eu la démonstration, lors du dernier EURO, qu'un pays comme l'Ukraine était trop juste, pas suffisamment équipé. En Russie, il n'y a aucun souci à se faire concernant Moscou ou Saint-Pétersbourg, mais on doit craindre pour les matches qui auront lieu dans des régions isolées, voire sous-développées.

Le choix du Qatar, par contre, n'a jamais été compris. Ce pays a obtenu le Mondial parce qu'il a fait une offre financière sans précédent, point à la ligne. On ne nous enlèvera pas de l'esprit que la candidature remise par la Belgique et les Pays-Bas était bien plus solide. "A partir du moment où on désignait le même jour les pays organisateurs des deux tournois, ça sentait déjà mauvais pour notre dossier", nous explique Alain Courtois, qui tirait le projet belgo-néerlandais. "Cela ouvrait directement la porte à des arrangements du style: -Je vote pour toi, tu votes pour moi."
Aujourd'hui, on soupçonne la FIFA d'avoir d'ores et déjà arrangé le tirage de vendredi. C'est une radio colombienne qui a lancé le pavé dans la mare. Des hackers auraient eu accès au site interne de la FIFA et découvert que tout était déjà réglé. La Fédération Internationale a évidemment démenti mais des événements comme l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022, et certains tirages de Coupe d'Europe par l'UEFA (avec un hasard heureux qui fait que des clubs d'un même pays ne s'affrontent pas), alimentent les suspicions.

Belgique - Côte-d'Ivoire, c'est pour quand ?


Pour info, si un tirage a déjà été fait et s'il se confirme en fin de semaine, nous affronterons l'Italie, la Côte-d'Ivoire et le Honduras. Pas simple... Cela voudrait aussi dire que les Ivoiriens ne viendraient pas jouer chez nous en mars. Copa, le gardien ivoirien de Lokeren, nous a dit: "Je préfère ne pas affronter les Diables Rouges, ils sont trop forts. Mais à choisir, c'est mieux de les avoir sur notre route dans un simple amical plutôt qu'au Brésil." Les Français seraient encore moins bien lotis, ils tomberaient dans un groupe de la mort avec le Mexique, mais surtout l'Angleterre et le Brésil.

Pierre Danvoye

Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe du Monde, qui aura lieu ce vendredi, se fera sur fond de polémique. Finalement, FIFA et polémique font bon ménage depuis de nombreuses années. On n'a toujours pas compris les choix de son Comité exécutif dans l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022. Passe encore pour la Russie en 2022, même si on peut s'interroger sur la capacité de ce pays au niveau de ses hôtels et de ses transports. On a quand même bien eu la démonstration, lors du dernier EURO, qu'un pays comme l'Ukraine était trop juste, pas suffisamment équipé. En Russie, il n'y a aucun souci à se faire concernant Moscou ou Saint-Pétersbourg, mais on doit craindre pour les matches qui auront lieu dans des régions isolées, voire sous-développées. Le choix du Qatar, par contre, n'a jamais été compris. Ce pays a obtenu le Mondial parce qu'il a fait une offre financière sans précédent, point à la ligne. On ne nous enlèvera pas de l'esprit que la candidature remise par la Belgique et les Pays-Bas était bien plus solide. "A partir du moment où on désignait le même jour les pays organisateurs des deux tournois, ça sentait déjà mauvais pour notre dossier", nous explique Alain Courtois, qui tirait le projet belgo-néerlandais. "Cela ouvrait directement la porte à des arrangements du style: -Je vote pour toi, tu votes pour moi." Aujourd'hui, on soupçonne la FIFA d'avoir d'ores et déjà arrangé le tirage de vendredi. C'est une radio colombienne qui a lancé le pavé dans la mare. Des hackers auraient eu accès au site interne de la FIFA et découvert que tout était déjà réglé. La Fédération Internationale a évidemment démenti mais des événements comme l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022, et certains tirages de Coupe d'Europe par l'UEFA (avec un hasard heureux qui fait que des clubs d'un même pays ne s'affrontent pas), alimentent les suspicions. Belgique - Côte-d'Ivoire, c'est pour quand ? Pour info, si un tirage a déjà été fait et s'il se confirme en fin de semaine, nous affronterons l'Italie, la Côte-d'Ivoire et le Honduras. Pas simple... Cela voudrait aussi dire que les Ivoiriens ne viendraient pas jouer chez nous en mars. Copa, le gardien ivoirien de Lokeren, nous a dit: "Je préfère ne pas affronter les Diables Rouges, ils sont trop forts. Mais à choisir, c'est mieux de les avoir sur notre route dans un simple amical plutôt qu'au Brésil." Les Français seraient encore moins bien lotis, ils tomberaient dans un groupe de la mort avec le Mexique, mais surtout l'Angleterre et le Brésil. Pierre Danvoye