L'Italien Flavio Briatore, ancien directeur des écuries de Formule 1 Benetton et Renault, a décrit dans la presse allemande mercredi le retour en compétition cette saison de Michael Schumacher (Mercedes) comme une énorme erreur. "Il croyait au moment de la signature de son contrat avoir pris une bonne décision, mais je crois qu'il s'est rendu compte dès les premiers essais un peu sérieux que c'était une énorme erreur", a déclaré Briatore. "A ce moment précis, il s'est rendu compte que les jeunes pilotes étaient super rapides et motivés. A 41 ans, Michael ne peut tout simplement plus rivaliser avec les Rosberg", a-t-il ajouté.

Briatore, avec qui Schumacher a remporté les deux premiers de ses sept titres mondiaux en 1994 et 1995 chez Benetton, avait déclaré la semaine dernière à un site internet autrichien que "Schumi", actuellement 9e au classement général du Championnat du monde avec 46 points, lui faisait "parfois un peu pitié".

Par ailleurs, Briatore, interdit d'occuper des fonctions en F1 jusqu'au 31 décembre 2012 pour son implication dans l'accident provoqué par Nelson Piquet Junior au Grand Prix de Singapour 2008, n'a pas l'intention de revenir dans les paddocks. "Je veux avoir plaisir au travail, c'est mon moteur et dans la F1 actuelle, je n'aurais aucun plaisir", a-t-il estimé.

Sportmagazine.be, avec Belga

L'Italien Flavio Briatore, ancien directeur des écuries de Formule 1 Benetton et Renault, a décrit dans la presse allemande mercredi le retour en compétition cette saison de Michael Schumacher (Mercedes) comme une énorme erreur. "Il croyait au moment de la signature de son contrat avoir pris une bonne décision, mais je crois qu'il s'est rendu compte dès les premiers essais un peu sérieux que c'était une énorme erreur", a déclaré Briatore. "A ce moment précis, il s'est rendu compte que les jeunes pilotes étaient super rapides et motivés. A 41 ans, Michael ne peut tout simplement plus rivaliser avec les Rosberg", a-t-il ajouté. Briatore, avec qui Schumacher a remporté les deux premiers de ses sept titres mondiaux en 1994 et 1995 chez Benetton, avait déclaré la semaine dernière à un site internet autrichien que "Schumi", actuellement 9e au classement général du Championnat du monde avec 46 points, lui faisait "parfois un peu pitié". Par ailleurs, Briatore, interdit d'occuper des fonctions en F1 jusqu'au 31 décembre 2012 pour son implication dans l'accident provoqué par Nelson Piquet Junior au Grand Prix de Singapour 2008, n'a pas l'intention de revenir dans les paddocks. "Je veux avoir plaisir au travail, c'est mon moteur et dans la F1 actuelle, je n'aurais aucun plaisir", a-t-il estimé. Sportmagazine.be, avec Belga