S'il gagne encore, et si Alonso ne termine pas dans le Top 8, Vettel sera champion du monde pour la 4e fois d'affilée, ce qui le rapprocherait encore de son modèle, le "Baron Rouge", alias Michael Schumacher, l'homme aux 7 couronnes. Il égaliserait avec un autre seigneur, le "Professeur" Alain Prost, lui aussi titré quatre fois (1985, 1986, 1989, 1993), avec une dernière couronne à 38 ans. Pour Alonso, "la 2e place du championnat constructeurs est un objectif plus réaliste" que reprendre du terrain à Vettel. Cette 2e place ne tient plus qu'à un fil car Mercedes-AMG s'est rapprochée à un point (283 à 284) avant Suzuka, une piste mythique où les Flèches d'Argent ont tout ce qu'il faut pour briller. Lotus aussi vise le podium final, en cas d'effondrement de Ferrari ou Mercedes-AMG, et Kimi Räikkönen, 3e en 2012, vise encore celui des pilotes, très convoité par Lewis Hamilton (Mercedes). Champion du monde 2009 et vainqueur à Suzuka en 2011, Jenson Button voudra lui aussi briller à Suzuka, histoire de redorer un peu le blason de McLaren, l'année du 50e anniversaire de la création de l'écurie de Woking. (Belga)

S'il gagne encore, et si Alonso ne termine pas dans le Top 8, Vettel sera champion du monde pour la 4e fois d'affilée, ce qui le rapprocherait encore de son modèle, le "Baron Rouge", alias Michael Schumacher, l'homme aux 7 couronnes. Il égaliserait avec un autre seigneur, le "Professeur" Alain Prost, lui aussi titré quatre fois (1985, 1986, 1989, 1993), avec une dernière couronne à 38 ans. Pour Alonso, "la 2e place du championnat constructeurs est un objectif plus réaliste" que reprendre du terrain à Vettel. Cette 2e place ne tient plus qu'à un fil car Mercedes-AMG s'est rapprochée à un point (283 à 284) avant Suzuka, une piste mythique où les Flèches d'Argent ont tout ce qu'il faut pour briller. Lotus aussi vise le podium final, en cas d'effondrement de Ferrari ou Mercedes-AMG, et Kimi Räikkönen, 3e en 2012, vise encore celui des pilotes, très convoité par Lewis Hamilton (Mercedes). Champion du monde 2009 et vainqueur à Suzuka en 2011, Jenson Button voudra lui aussi briller à Suzuka, histoire de redorer un peu le blason de McLaren, l'année du 50e anniversaire de la création de l'écurie de Woking. (Belga)