Hamilton, 2e du championnat du monde à 14 points de son coéquipier Nico Rosberg, qui partira en pole position, a été victime d'une fuite d'essence qui a mis le feu à sa monoplace, au niveau de son train arrière, dès son premier tour au début de la séance de qualifications (Q1). Le directeur de Mercedes-AMG, Toto Wolff, et le directeur technique, Paddy Lowe, se sont ensuite dit très pessimistes, lors d'un point presse, puis la décision a été prise et officialisée par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Le châssis, le moteur et la boîte de vitesses de la Flèche d'Argent portant le numéro 44 seront donc changés avant dimanche matin par les mécanos de l'écurie allemande, et Hamilton pourra prendre le départ, des stands, avec les réglages et les pneus de son choix. Au GP d'Allemagne, dimanche dernier, Hamilton était parti 20e et avait terminé 3e, sur un circuit où les dépassements étaient plus faciles qu'à Budapest. Un autre pilote, le débutant danois Kevin Magnussen (McLaren), partira des stands, son châssis devant aussi être changé à la suite d'une grosse sortie de piste au dernier virage, mouillé, de la piste hongroise, alors que la pluie commençait à tomber au début de la Q3 pour laquelle Magnussen s'était qualifié. Aucun chrono n'ayant pu être enregistré pour lui, dans cette Q3, et Magnussen aurait dû partir de la 10e place sur la grille, si son châssis n'avait pas dû être changé. (Belga)

Hamilton, 2e du championnat du monde à 14 points de son coéquipier Nico Rosberg, qui partira en pole position, a été victime d'une fuite d'essence qui a mis le feu à sa monoplace, au niveau de son train arrière, dès son premier tour au début de la séance de qualifications (Q1). Le directeur de Mercedes-AMG, Toto Wolff, et le directeur technique, Paddy Lowe, se sont ensuite dit très pessimistes, lors d'un point presse, puis la décision a été prise et officialisée par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Le châssis, le moteur et la boîte de vitesses de la Flèche d'Argent portant le numéro 44 seront donc changés avant dimanche matin par les mécanos de l'écurie allemande, et Hamilton pourra prendre le départ, des stands, avec les réglages et les pneus de son choix. Au GP d'Allemagne, dimanche dernier, Hamilton était parti 20e et avait terminé 3e, sur un circuit où les dépassements étaient plus faciles qu'à Budapest. Un autre pilote, le débutant danois Kevin Magnussen (McLaren), partira des stands, son châssis devant aussi être changé à la suite d'une grosse sortie de piste au dernier virage, mouillé, de la piste hongroise, alors que la pluie commençait à tomber au début de la Q3 pour laquelle Magnussen s'était qualifié. Aucun chrono n'ayant pu être enregistré pour lui, dans cette Q3, et Magnussen aurait dû partir de la 10e place sur la grille, si son châssis n'avait pas dû être changé. (Belga)