"Je suis surtout content de gagner sur cette piste fantastique, avec une voiture qui était un plaisir à piloter, au fur et à mesure qu'elle s'allégeait de son essence. Je pensais juste à gagner cette course, et ça me fera encore un beau souvenir", a dit Vettel après la 31e arrivée victorieuse de sa carrière en F1, loin devant Fernando Alonso (Ferrari), à près de 17 secondes, et Lewis Hamilton (Mercedes), à 27 secondes. C'est le même podium, dans l'ordre, qu'au Canada, avec trois champions du monde ayant réussi un sans-faute, sur une piste sèche, à 220 km/h de moyenne. Alonso, revenu de la 9e place sur la grille, et Hamilton, parti de la pole position, n'ont rien à se reprocher car Vettel était intouchable dimanche à Spa. Parti en première ligne, Vettel a doublé dès le premier tour Hamilton, placé en pole position, à l'aspiration après le célèbre raidillon de l'Eau Rouge, puis il s'est échappé en tête et a fait une course parfaite. Grâce à cette 5e victoire en dix courses terminées (abandon sur panne de boîte de vitesses à Silverstone), Vettel conforte sa place de leader. Il compte désormais 46 points d'avance sur Alonso, à huit manches de la fin, et profite aussi de l'abandon de Kimi Räikkönen (Lotus), sur problèmes de freins, alors qu'il était huitième. Le Finlandais, grand perdant du jour, est désormais 4e du championnat. (Belga)

"Je suis surtout content de gagner sur cette piste fantastique, avec une voiture qui était un plaisir à piloter, au fur et à mesure qu'elle s'allégeait de son essence. Je pensais juste à gagner cette course, et ça me fera encore un beau souvenir", a dit Vettel après la 31e arrivée victorieuse de sa carrière en F1, loin devant Fernando Alonso (Ferrari), à près de 17 secondes, et Lewis Hamilton (Mercedes), à 27 secondes. C'est le même podium, dans l'ordre, qu'au Canada, avec trois champions du monde ayant réussi un sans-faute, sur une piste sèche, à 220 km/h de moyenne. Alonso, revenu de la 9e place sur la grille, et Hamilton, parti de la pole position, n'ont rien à se reprocher car Vettel était intouchable dimanche à Spa. Parti en première ligne, Vettel a doublé dès le premier tour Hamilton, placé en pole position, à l'aspiration après le célèbre raidillon de l'Eau Rouge, puis il s'est échappé en tête et a fait une course parfaite. Grâce à cette 5e victoire en dix courses terminées (abandon sur panne de boîte de vitesses à Silverstone), Vettel conforte sa place de leader. Il compte désormais 46 points d'avance sur Alonso, à huit manches de la fin, et profite aussi de l'abandon de Kimi Räikkönen (Lotus), sur problèmes de freins, alors qu'il était huitième. Le Finlandais, grand perdant du jour, est désormais 4e du championnat. (Belga)