La rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre. L'écurie Virgin envisagerait de remplacer prochainement son pilote belge Jérôme D'Ambrosio. Plusieurs quotidiens belges évoquaient cette possibilité. A l'issue du quatrième Grand Prix de la saison, dimanche en Turquie, la nouvelle que le pilote Grézien n'avait toujours pas versé l'argent promis était connue.

Elle a ensuite pris de l'ampleur avec les déclaration d'Eric Bouillier, le manager du pilote, mardi dans Le Soir. "Ce qui avait été promis par les partenaires censés supporter Jérôme ne suit pas. On nous a déjà invoqué nombre d'arguments mais maintenant ça suffit", déclarait Boullier. "D'autant que chez Virgin, ils commencent à s'énerver. Le management de l'écurie m'a clairement dit qu'il pensait remplacer Jérôme si les choses ne bougeaient pas."

Mais finalement, il semble que Jérôle D'Ambrosio pourra continuer à piloter jusqu'à la fin de la saison. Interrogé par La Dernière Heure-Les Sports, le directeur sportif de Virgin, John Boothe, a expliqué que "Jérôme fait de l'excellent travail depuis le début de saison et tant que les termes de son contrat sont respectés, il n'est en aucun cas question de le remplacer".

Eric Bouillier, qui est aussi le patron de l'écurie Lotus Renault F1, viendra jeudi en Belgique afin d'essayer de régler le dossier avec les partenaires financiers de Jérôme D'Ambrosio. Dans les colonnes de la DH, il a déjà nuancé ses propos de mardi. "J'ai simplement voulu tirer une sonnette d'alarme et non pas lancer une bombe. La place de Jérôme chez Virgin est garantie jusqu'à la fin de la saison".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre. L'écurie Virgin envisagerait de remplacer prochainement son pilote belge Jérôme D'Ambrosio. Plusieurs quotidiens belges évoquaient cette possibilité. A l'issue du quatrième Grand Prix de la saison, dimanche en Turquie, la nouvelle que le pilote Grézien n'avait toujours pas versé l'argent promis était connue. Elle a ensuite pris de l'ampleur avec les déclaration d'Eric Bouillier, le manager du pilote, mardi dans Le Soir. "Ce qui avait été promis par les partenaires censés supporter Jérôme ne suit pas. On nous a déjà invoqué nombre d'arguments mais maintenant ça suffit", déclarait Boullier. "D'autant que chez Virgin, ils commencent à s'énerver. Le management de l'écurie m'a clairement dit qu'il pensait remplacer Jérôme si les choses ne bougeaient pas." Mais finalement, il semble que Jérôle D'Ambrosio pourra continuer à piloter jusqu'à la fin de la saison. Interrogé par La Dernière Heure-Les Sports, le directeur sportif de Virgin, John Boothe, a expliqué que "Jérôme fait de l'excellent travail depuis le début de saison et tant que les termes de son contrat sont respectés, il n'est en aucun cas question de le remplacer". Eric Bouillier, qui est aussi le patron de l'écurie Lotus Renault F1, viendra jeudi en Belgique afin d'essayer de régler le dossier avec les partenaires financiers de Jérôme D'Ambrosio. Dans les colonnes de la DH, il a déjà nuancé ses propos de mardi. "J'ai simplement voulu tirer une sonnette d'alarme et non pas lancer une bombe. La place de Jérôme chez Virgin est garantie jusqu'à la fin de la saison".Sportfootmagazine.be, avec Belga