"Les chiffres de vente sont actuellement relativement satisfaisants étant donné que contrairement à l'an dernier, nous ne pouvons plus compter sur l'effet Schumacher", commente Christian Lahaye, organisateur de plusieurs événements sur le circuit.

Attendu en début de saison, le septuple champion du monde végète en effet dans le ventre mou du classement. Il a en outre écopé d'une pénalité de dix places sur la grille de départ pour avoir dangereusement serré Rubens Barrichello contre le muret des stands lors du dernier Grand Prix, en Hongrie.

"Par contre, le public britannique est bien au rendez-vous, enthousiasmé par les résultats de ses pilotes, Jenson Button et Lewis Hamilton", ajoute M. Lahaye.

Les Belges répondent également présent et devraient constituer plus de la moitié de l'affluence totale, une tendance qui s'est amorcée depuis l'année dernière.

"Spa-Francorchamps constitue une étape importante dans le calendrier 2010. Cinq pilotes se tiennent en 20 points et chacun d'eux peut encore prétendre à la couronne mondiale. En outre, le GP de Spa revient après une pause dans le championnat et il demeure l'avant-dernière opportunité pour le public européen d'assister à une manche cette saison", précise Christian Lahaye.

Parmi les événements organisés en marge de la course, une petite cérémonie est programmée dimanche matin en présence de membres du gouvernement wallon en vue de mettre à l'honneur Rubens Barrichello, le Brésilien disputant là le 300e Grand Prix de sa carrière.

La vente de billets est désormais clôturée sur le site internet du Grand Prix. Les derniers tickets disponibles sont en vente depuis quelques jours aux guichets en bordure du circuit, à proximité du rond-point de la Source.

"Nous espérons atteindre les 65.000 places, chiffre que nous avions obtenu en 2007 et qui nous permettrait d'arriver à une situation financière en équilibre", soutient André Maes, directeur de la société Spa Grand Prix. Francorchamps attirait la grande foule fin des années '90 et début 2000 lorsque plus de 115.000 personnes étaient recensées aux alentours du circuit.

Sportmagazine.be avec Belga

"Les chiffres de vente sont actuellement relativement satisfaisants étant donné que contrairement à l'an dernier, nous ne pouvons plus compter sur l'effet Schumacher", commente Christian Lahaye, organisateur de plusieurs événements sur le circuit. Attendu en début de saison, le septuple champion du monde végète en effet dans le ventre mou du classement. Il a en outre écopé d'une pénalité de dix places sur la grille de départ pour avoir dangereusement serré Rubens Barrichello contre le muret des stands lors du dernier Grand Prix, en Hongrie. "Par contre, le public britannique est bien au rendez-vous, enthousiasmé par les résultats de ses pilotes, Jenson Button et Lewis Hamilton", ajoute M. Lahaye. Les Belges répondent également présent et devraient constituer plus de la moitié de l'affluence totale, une tendance qui s'est amorcée depuis l'année dernière. "Spa-Francorchamps constitue une étape importante dans le calendrier 2010. Cinq pilotes se tiennent en 20 points et chacun d'eux peut encore prétendre à la couronne mondiale. En outre, le GP de Spa revient après une pause dans le championnat et il demeure l'avant-dernière opportunité pour le public européen d'assister à une manche cette saison", précise Christian Lahaye. Parmi les événements organisés en marge de la course, une petite cérémonie est programmée dimanche matin en présence de membres du gouvernement wallon en vue de mettre à l'honneur Rubens Barrichello, le Brésilien disputant là le 300e Grand Prix de sa carrière. La vente de billets est désormais clôturée sur le site internet du Grand Prix. Les derniers tickets disponibles sont en vente depuis quelques jours aux guichets en bordure du circuit, à proximité du rond-point de la Source. "Nous espérons atteindre les 65.000 places, chiffre que nous avions obtenu en 2007 et qui nous permettrait d'arriver à une situation financière en équilibre", soutient André Maes, directeur de la société Spa Grand Prix. Francorchamps attirait la grande foule fin des années '90 et début 2000 lorsque plus de 115.000 personnes étaient recensées aux alentours du circuit. Sportmagazine.be avec Belga