Dans un dossier sur l'éthique publié ce mercredi dans Sport/Foot Magazine, Paul Van Himst s'épanche sur le manque d'éthique constaté en D1 depuis plusieurs mois, sur l'absence de solidarité entre les clubs, sur les clashes entre dirigeants, etc. "Quand je lis la veille de Genk-Anderlecht que Kevin De Bruyne pourrait aller au Sporting, j'ai du mal", dit-il notamment. "Tout cela est très malsain. La fin de saison est toute proche: les clubs ne pourraient pas attendre encore quelques jours pour entamer les manoeuvres? Des rumeurs pareilles ne sont bonnes pour personne. Les joueurs aussi sont pénalisés."

Paul Van Himst regrette par ailleurs que "des clubs dits professionnels n'arrivent pas à s'entendre. C'est aujourd'hui le règne du chacun pour soi. Ou des coalitions entre quelques-uns contre quelques autres."

Membre de la commission d'éthique de la Ligue Pro, Van Himst ne devrait plus s'éterniser dans cet organe sans intérêt. "Cette commission n'a aucun pouvoir. Ces derniers mois, j'ai raté plusieurs réunions. A quoi bon passer des heures à discuter si ça ne sert à rien au bout du compte? Nous avons essayé de travailler valablement mais ça n'a pas marché. Si je dois résumer en un mot le travail de la commission, c'est: négatif."

Pierre Danvoye

Dans un dossier sur l'éthique publié ce mercredi dans Sport/Foot Magazine, Paul Van Himst s'épanche sur le manque d'éthique constaté en D1 depuis plusieurs mois, sur l'absence de solidarité entre les clubs, sur les clashes entre dirigeants, etc. "Quand je lis la veille de Genk-Anderlecht que Kevin De Bruyne pourrait aller au Sporting, j'ai du mal", dit-il notamment. "Tout cela est très malsain. La fin de saison est toute proche: les clubs ne pourraient pas attendre encore quelques jours pour entamer les manoeuvres? Des rumeurs pareilles ne sont bonnes pour personne. Les joueurs aussi sont pénalisés." Paul Van Himst regrette par ailleurs que "des clubs dits professionnels n'arrivent pas à s'entendre. C'est aujourd'hui le règne du chacun pour soi. Ou des coalitions entre quelques-uns contre quelques autres." Membre de la commission d'éthique de la Ligue Pro, Van Himst ne devrait plus s'éterniser dans cet organe sans intérêt. "Cette commission n'a aucun pouvoir. Ces derniers mois, j'ai raté plusieurs réunions. A quoi bon passer des heures à discuter si ça ne sert à rien au bout du compte? Nous avons essayé de travailler valablement mais ça n'a pas marché. Si je dois résumer en un mot le travail de la commission, c'est: négatif." Pierre Danvoye