La finale de l'Europa League le 18 mai à Dublin devrait bien être 100% portugaise. Porto, qui a écrasé Villarreal 5-1 à l'aller, est quasiment certain d'en être. On voit mal en effet le "sous-marin jaune" de Villarreal puisse refaire surface après avoir été torpillé en bonne et due forme par les "Dragons" de Porto. Le danger numéro un pour les Espagnols est colombien, a pour surnom "Le Tigre" et pour nom Falcao, auteur d'un quadruplé à l'aller. Cette déroute est la plus lourde encaissée en 105 matches européens pour le club de Villarreal. Le match retour pourrait en tout cas faire des étincelles puisqu'il oppose les deux meilleurs buteurs de la compétition, Falcao, avec 15 buts (record de Jürgen Klinsmann en 1995-96 avec le Bayern Munich égalé) et Giuseppe Rossi pour Villarreal (10 buts).

L'autre duel de la soirée, déjà 100% portugais, est ouvert. Braga qui n'a perdu que 2-1 à Benfica, a bien l'intention de créer la surprise de la soirée de jeudi et de sortir l'autre grand du Portugal. Il s'est offert cette saison Liverpool et le Dynamo Kiev pour avoir le droit de disputer la première demi-finale européenne de son histoire. Il ne lui déplairait pas de battre Benfica et de poursuivre sa route jusqu'en finale. Le public de Braga en tout cas y croit même si l'histoire plaide en faveur de Benfica. En 116 rencontres (championnat et Coupe), Benfica a remporté 78 victoires, Braga 15. Il y eu 22 partages. A domicile, Braga a enregistré 14 victoires, 16 nuls et 28 défaites contre les Lisboètes qui sont invaincus en 6 matches d'Europa League en 2011.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La finale de l'Europa League le 18 mai à Dublin devrait bien être 100% portugaise. Porto, qui a écrasé Villarreal 5-1 à l'aller, est quasiment certain d'en être. On voit mal en effet le "sous-marin jaune" de Villarreal puisse refaire surface après avoir été torpillé en bonne et due forme par les "Dragons" de Porto. Le danger numéro un pour les Espagnols est colombien, a pour surnom "Le Tigre" et pour nom Falcao, auteur d'un quadruplé à l'aller. Cette déroute est la plus lourde encaissée en 105 matches européens pour le club de Villarreal. Le match retour pourrait en tout cas faire des étincelles puisqu'il oppose les deux meilleurs buteurs de la compétition, Falcao, avec 15 buts (record de Jürgen Klinsmann en 1995-96 avec le Bayern Munich égalé) et Giuseppe Rossi pour Villarreal (10 buts). L'autre duel de la soirée, déjà 100% portugais, est ouvert. Braga qui n'a perdu que 2-1 à Benfica, a bien l'intention de créer la surprise de la soirée de jeudi et de sortir l'autre grand du Portugal. Il s'est offert cette saison Liverpool et le Dynamo Kiev pour avoir le droit de disputer la première demi-finale européenne de son histoire. Il ne lui déplairait pas de battre Benfica et de poursuivre sa route jusqu'en finale. Le public de Braga en tout cas y croit même si l'histoire plaide en faveur de Benfica. En 116 rencontres (championnat et Coupe), Benfica a remporté 78 victoires, Braga 15. Il y eu 22 partages. A domicile, Braga a enregistré 14 victoires, 16 nuls et 28 défaites contre les Lisboètes qui sont invaincus en 6 matches d'Europa League en 2011. Sportfootmagazine.be, avec Belga