Il y a une semaine, Anderlecht rentrait aux vestiaires la tête basse après une défaite 0-3 sur leur terrain face aux joueurs de l'Ajax d'Amsterdam. Une rencontre marquée par un manque de réalisme de la part des attaquants et par des erreurs défensives. Le score est lourd voire insurmontable en vue du match retour.
Trois jours plus tard, les Anderlechtois vont perdre 2-0 à Westerlo. Il ne s'agit plus seulement d'un manque de réalisme ou d'erreurs défensives mais surtout d'une prestation d'ensemble pathétique. Même le président Roger Vanden Stock a confirmé que c'était sans doute le pire match de la saison pour les Bruxellois.

Ce soir donc, Anderlecht retrouve le terrain de ce qui a été, sans doute, son plus beau match de la saison passée (victoire 1-3, avec un doublé de Lukaku). Mais, contrairement à l'année passée, l'Ajax joue pour l'enjeu, et Anderlecht est moralement abattu après avoir encaissé 5 buts en deux matches sans en marquer un seul. Ariël Jacobs attend une réaction d'orgueil de ses joueurs, mais celle-ci suffira-t-elle pour renverser la tendance et réaliser un exploit ? Il y a peu de chances. Surtout que le Sporting est privé de son maître à jouer : Mbark Boussoufa. Le Marocain est grippé et n'a pas fait le déplacement aux Pays-Bas.

C'est donc un Anderlecht en manque de confiance, sans Boussoufa et avec un Romelu Lukaku qui ne trouve plus le chemin des filets depuis plusieurs matches qui ira affronter un Ajax en pleine forme. Mais comme on dit toujours : tout est possible en football.

Pierre Vandevelde (stg)

Il y a une semaine, Anderlecht rentrait aux vestiaires la tête basse après une défaite 0-3 sur leur terrain face aux joueurs de l'Ajax d'Amsterdam. Une rencontre marquée par un manque de réalisme de la part des attaquants et par des erreurs défensives. Le score est lourd voire insurmontable en vue du match retour. Trois jours plus tard, les Anderlechtois vont perdre 2-0 à Westerlo. Il ne s'agit plus seulement d'un manque de réalisme ou d'erreurs défensives mais surtout d'une prestation d'ensemble pathétique. Même le président Roger Vanden Stock a confirmé que c'était sans doute le pire match de la saison pour les Bruxellois. Ce soir donc, Anderlecht retrouve le terrain de ce qui a été, sans doute, son plus beau match de la saison passée (victoire 1-3, avec un doublé de Lukaku). Mais, contrairement à l'année passée, l'Ajax joue pour l'enjeu, et Anderlecht est moralement abattu après avoir encaissé 5 buts en deux matches sans en marquer un seul. Ariël Jacobs attend une réaction d'orgueil de ses joueurs, mais celle-ci suffira-t-elle pour renverser la tendance et réaliser un exploit ? Il y a peu de chances. Surtout que le Sporting est privé de son maître à jouer : Mbark Boussoufa. Le Marocain est grippé et n'a pas fait le déplacement aux Pays-Bas. C'est donc un Anderlecht en manque de confiance, sans Boussoufa et avec un Romelu Lukaku qui ne trouve plus le chemin des filets depuis plusieurs matches qui ira affronter un Ajax en pleine forme. Mais comme on dit toujours : tout est possible en football. Pierre Vandevelde (stg)