Le Standard et Hanovre sont au coude à coude. Les deux adversaires de ce mercredi soir comptent le même nombre de victoires (2), de nuls (2) et de buts marqués (6). Là où les Rouches font mieux, c'est dans le secteur défensif. Ils n'ont encaissé qu'une seule fois (à Poltava) pour quatre prises en défaut du gardien Zieler.

Riga : "Hanovre est redoutable en déplacement"
"Nous entrons dans la phase décisive", constate le coach du Standard José Riga. "Il faut absolument bien négocier le match à domicile face à un adversaire, Hanovre, qui a tout gagné en déplacement. Pour parvenir à nos fins, il sera nécessaire de présenter un bon Standard, qui n'aura pas le droit de spéculer."

La suspension de Jelle Van Damme pourrait susciter des inquiétudes mais José Riga se veut malgré tout optimiste. "Nous avons réussi des performances sans Jelle. Les solutions sont présentes au sein du groupe. J'ai confiance." La logique voudrait que Yoni Buyens, qui a déjà suppléé Van Damme se trouve titularisé. "Vous savez", ajoute Riga, "Hanovre connaît aussi bien nos possibilités que nous connaissons les siennes. La véritable surprise peut venir de l'animation, d'un geste, d'une action. Pas tellement d'une composition."

La première place du groupe B est-elle devenue un objectif prioritaire ? "Non", répond José Riga. "Il s'agirait de la récompense qui viendrait après un très beau parcours. Je ne veux toutefois pas en faire une obsession." La qualification alors ? "Une suite logique", commente très prudemment l'entraîneur des Rouches. "Un passage qui donnerait envie de voir plus loin."

Goreux : "C'est ça, le foot"
En l'absence, de Van Damme, l'international haitien Réginal Goreux hérite du brassard de capitaine. Un revirement incroyable pour un élément que tout paraissait pousser vers la sortie. "C'est ça le foot", constatait-il. "Un jour on est rien, le lendemain, on redevient quelqu'un. Je n'ai jamais baissé les bras et j'ai toujours travaillé. Je pense donc que ces vertus finissent par payer. J'ai souvent par le passé disputé des rencontres importantes. Celle contre Hanovre est une nouvelle étape à franchir."

Ce match, "c'est d'abord l'occasion de nous situer", a encore déclaré Goreux. "Match après match, quand les affiches deviennent de plus en plus riches, nous vérifions notre niveau. Je constate globalement que nous ne cessons de monter en puissance. En conséquence, mes impressions ne peuvent qu'être bonnes, même si Hanovre mérite notre total respect."

Pogatetz : "A Sclessin pour la première place" Emmanuel Pogatetz, défenseur d'Hanovre, sait à quoi s'en tenir en bords de Meuse : "Le public de Sclessin est terrible. Nous sommes prévenus. Cela étant, chaque semaine, en Bundesliga, nous jouons devant des stades pleins et des supporters déchaînés."

L'Autrichien a notamment insisté sur le retour en forme de Mémé Tchité. Il sait que l'attaquant des Rouches représentera un danger permanent. "Ce genre d'avant, on le neutralise collectivement. Des joueurs de la qualité de Tchité, nous en croisons tant en championnat qu'en Europa League. Nous avons les moyens de les réduire au silence. La première place est notre objectif. Nous allons tout faire pour l'obtenir. Si possible dès mercredi."

Slomka : "Le Standard a changé"
Le coach d'Hanovre, Mirko Slomka, compte bien mener la vie dure aux Rouches. "Nous venons pour gagner", explique-t-il. "Nous voulons gagner. Nous voulons toujours gagner. La première place, nous la voulons. Elle permet de bénéficier d'un tirage au sort théoriquement plus clément. Ensuite, elle nous autorise à disputer le match retour du prochain tour à domicile. Voilà des arguments qui comptent."

Entre le duel initial du 15 septembre, et celui de ce mercredi, le Standard a pas mal évolué. Il a changé tactiquement. Mirko Slomka le sait : "Nous avons bien entendu scouté notre adversaire. Nous savons qu'il a revu son occupation offensive. Sa progression est remarquable, avec notamment sept victoires sur huit matches disputés chez lui. Maintenant, l'absence de Jelle Van Damme sera un handicap que les Liégeois vont devoir surmonter. Même si je note que le jeu du Standard est bien équilibré."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Standard et Hanovre sont au coude à coude. Les deux adversaires de ce mercredi soir comptent le même nombre de victoires (2), de nuls (2) et de buts marqués (6). Là où les Rouches font mieux, c'est dans le secteur défensif. Ils n'ont encaissé qu'une seule fois (à Poltava) pour quatre prises en défaut du gardien Zieler. Riga : "Hanovre est redoutable en déplacement" "Nous entrons dans la phase décisive", constate le coach du Standard José Riga. "Il faut absolument bien négocier le match à domicile face à un adversaire, Hanovre, qui a tout gagné en déplacement. Pour parvenir à nos fins, il sera nécessaire de présenter un bon Standard, qui n'aura pas le droit de spéculer." La suspension de Jelle Van Damme pourrait susciter des inquiétudes mais José Riga se veut malgré tout optimiste. "Nous avons réussi des performances sans Jelle. Les solutions sont présentes au sein du groupe. J'ai confiance." La logique voudrait que Yoni Buyens, qui a déjà suppléé Van Damme se trouve titularisé. "Vous savez", ajoute Riga, "Hanovre connaît aussi bien nos possibilités que nous connaissons les siennes. La véritable surprise peut venir de l'animation, d'un geste, d'une action. Pas tellement d'une composition." La première place du groupe B est-elle devenue un objectif prioritaire ? "Non", répond José Riga. "Il s'agirait de la récompense qui viendrait après un très beau parcours. Je ne veux toutefois pas en faire une obsession." La qualification alors ? "Une suite logique", commente très prudemment l'entraîneur des Rouches. "Un passage qui donnerait envie de voir plus loin." Goreux : "C'est ça, le foot" En l'absence, de Van Damme, l'international haitien Réginal Goreux hérite du brassard de capitaine. Un revirement incroyable pour un élément que tout paraissait pousser vers la sortie. "C'est ça le foot", constatait-il. "Un jour on est rien, le lendemain, on redevient quelqu'un. Je n'ai jamais baissé les bras et j'ai toujours travaillé. Je pense donc que ces vertus finissent par payer. J'ai souvent par le passé disputé des rencontres importantes. Celle contre Hanovre est une nouvelle étape à franchir." Ce match, "c'est d'abord l'occasion de nous situer", a encore déclaré Goreux. "Match après match, quand les affiches deviennent de plus en plus riches, nous vérifions notre niveau. Je constate globalement que nous ne cessons de monter en puissance. En conséquence, mes impressions ne peuvent qu'être bonnes, même si Hanovre mérite notre total respect." Pogatetz : "A Sclessin pour la première place" Emmanuel Pogatetz, défenseur d'Hanovre, sait à quoi s'en tenir en bords de Meuse : "Le public de Sclessin est terrible. Nous sommes prévenus. Cela étant, chaque semaine, en Bundesliga, nous jouons devant des stades pleins et des supporters déchaînés." L'Autrichien a notamment insisté sur le retour en forme de Mémé Tchité. Il sait que l'attaquant des Rouches représentera un danger permanent. "Ce genre d'avant, on le neutralise collectivement. Des joueurs de la qualité de Tchité, nous en croisons tant en championnat qu'en Europa League. Nous avons les moyens de les réduire au silence. La première place est notre objectif. Nous allons tout faire pour l'obtenir. Si possible dès mercredi." Slomka : "Le Standard a changé" Le coach d'Hanovre, Mirko Slomka, compte bien mener la vie dure aux Rouches. "Nous venons pour gagner", explique-t-il. "Nous voulons gagner. Nous voulons toujours gagner. La première place, nous la voulons. Elle permet de bénéficier d'un tirage au sort théoriquement plus clément. Ensuite, elle nous autorise à disputer le match retour du prochain tour à domicile. Voilà des arguments qui comptent." Entre le duel initial du 15 septembre, et celui de ce mercredi, le Standard a pas mal évolué. Il a changé tactiquement. Mirko Slomka le sait : "Nous avons bien entendu scouté notre adversaire. Nous savons qu'il a revu son occupation offensive. Sa progression est remarquable, avec notamment sept victoires sur huit matches disputés chez lui. Maintenant, l'absence de Jelle Van Damme sera un handicap que les Liégeois vont devoir surmonter. Même si je note que le jeu du Standard est bien équilibré." Sportfootmagazine.be, avec Belga