"Ils ont lu tout ce qu'on écrit à propos de Poltava, comparé à une petite équipe de D3", explique Vladimir Grabichenko, journaliste ukrainien établi en Belgique. "Le coach utilise ces commentaires négatifs de la presse belge après le match de Sclessin et les joueurs du FC Vorskla Poltava sont assez remontés avant la rencontre de jeudi."

Poltava n'a récolté qu'un point jusqu'à présent en Europa League et se doit de redorer son blason. L'équipe du coach Nicolas Pavlov a été éliminée en 8èmes de finale de la Coupe d'Ukraine à Zaporozhe (1-0) et cela a laissé des traces (le T2 a été hospitalisé suite à un malaise). En championnat, l'adversaire du Standard a réalisé un nul intéressant (2-2, 2-0 au repos) à Kharkov.

Un joueur a survolé les débats : Roman Bezus, suspendu contre le Standard, et qu'Oleg Blokhine, sélectionneur national ukrainien, a retenu pour le match amical du 11 novembre contre l'Allemagne. Bezus devrait être transféré au Dinamo Kiev en fin de saison.

A ce propos, Pavlov, le T1 de Poltava précise : "Nos joueurs sont de plus en plus approchés par des scouts de grands clubs étrangers. C'est un problème car il n'est jamais bon de partir trop jeune."

Situé à 300 km au sud-ouest de Kiev, Vorskla (le nom d'une rivière) Poltava est le porte-drapeau d'une région où est né un immense écrivain : Gogol. Le 8 juillet 1709, Pierre I de Russie gagna la bataille de Poltava contre l'armée royale de Suède. José Riga et les Standardmen sont prévenus : rien ne sera facile à Poltava.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

"Ils ont lu tout ce qu'on écrit à propos de Poltava, comparé à une petite équipe de D3", explique Vladimir Grabichenko, journaliste ukrainien établi en Belgique. "Le coach utilise ces commentaires négatifs de la presse belge après le match de Sclessin et les joueurs du FC Vorskla Poltava sont assez remontés avant la rencontre de jeudi." Poltava n'a récolté qu'un point jusqu'à présent en Europa League et se doit de redorer son blason. L'équipe du coach Nicolas Pavlov a été éliminée en 8èmes de finale de la Coupe d'Ukraine à Zaporozhe (1-0) et cela a laissé des traces (le T2 a été hospitalisé suite à un malaise). En championnat, l'adversaire du Standard a réalisé un nul intéressant (2-2, 2-0 au repos) à Kharkov. Un joueur a survolé les débats : Roman Bezus, suspendu contre le Standard, et qu'Oleg Blokhine, sélectionneur national ukrainien, a retenu pour le match amical du 11 novembre contre l'Allemagne. Bezus devrait être transféré au Dinamo Kiev en fin de saison. A ce propos, Pavlov, le T1 de Poltava précise : "Nos joueurs sont de plus en plus approchés par des scouts de grands clubs étrangers. C'est un problème car il n'est jamais bon de partir trop jeune." Situé à 300 km au sud-ouest de Kiev, Vorskla (le nom d'une rivière) Poltava est le porte-drapeau d'une région où est né un immense écrivain : Gogol. Le 8 juillet 1709, Pierre I de Russie gagna la bataille de Poltava contre l'armée royale de Suède. José Riga et les Standardmen sont prévenus : rien ne sera facile à Poltava. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine