Le coach du Standard a été prudent mercredi, lors de la conférence de presse d'avant-match d'Europa League. Tous les observateurs devinent qu'il optera enfin pour un système avec deux attaquants de pointe.

Riga est cependant resté évasif : "L'envie et les intentions sont là. Au match aller, le 0-0 nous a empêché de réaliser une très bonne affaire. Cela nous oblige à obtenir un bon résultat sur le terrain de Poltava. Pour y arriver, je mise sur une équipe, 11 joueurs tous prêts à accomplir leur travail défensif et offensif. C'est plus important que d'évoluer avec un ou deux attaquants de pointe. L'effectif est capable de réaliser son ambition dans le respect des valeurs de l'adversaire. Je sais que Poltava a une bonne équipe qui ne jouera pas de la même façon qu'à Sclessin.

"Elle tentera de décrochera son premier succès dans notre groupe de l'Europa League et ce sera à nous d'être malins pour en profiter", a poursuivit le coach rouche. "La donne n'est pas la même pour nous en Europe ; si nos adversaires s'adaptent à nous en D1 belge, ce n'est pas le cas en Europa League où ils essayent généralement d'imposer leur style. Poltava a des capacités et, je le répète, le Standard devra être malin."

Alors, 4-4-2, deux attaquants de pointe ou pas ? Réponse ce soir à Poltava où le Standard ferait bien de se rassurer avant de recevoir le Club Bruges dimanche.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

Le coach du Standard a été prudent mercredi, lors de la conférence de presse d'avant-match d'Europa League. Tous les observateurs devinent qu'il optera enfin pour un système avec deux attaquants de pointe. Riga est cependant resté évasif : "L'envie et les intentions sont là. Au match aller, le 0-0 nous a empêché de réaliser une très bonne affaire. Cela nous oblige à obtenir un bon résultat sur le terrain de Poltava. Pour y arriver, je mise sur une équipe, 11 joueurs tous prêts à accomplir leur travail défensif et offensif. C'est plus important que d'évoluer avec un ou deux attaquants de pointe. L'effectif est capable de réaliser son ambition dans le respect des valeurs de l'adversaire. Je sais que Poltava a une bonne équipe qui ne jouera pas de la même façon qu'à Sclessin. "Elle tentera de décrochera son premier succès dans notre groupe de l'Europa League et ce sera à nous d'être malins pour en profiter", a poursuivit le coach rouche. "La donne n'est pas la même pour nous en Europe ; si nos adversaires s'adaptent à nous en D1 belge, ce n'est pas le cas en Europa League où ils essayent généralement d'imposer leur style. Poltava a des capacités et, je le répète, le Standard devra être malin." Alors, 4-4-2, deux attaquants de pointe ou pas ? Réponse ce soir à Poltava où le Standard ferait bien de se rassurer avant de recevoir le Club Bruges dimanche. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine