Porto - Villarreal, c'est la finale de L'Europa League avant l'heure. Le club portugais reste sur une série de 12 victoires consécutives tandis que l'espagnol est quatrième de Liga. Les deux équipes produisent un football offensif qui devrait contenter les amateurs de beau jeu.

L'autre demi-finale sera l'occasion pour Braga, petit poucet de ce dernier carré, de prouver qu'il mérite bel et bien sa place de demi-finaliste face à Benfica.

Et l'éthique, b...? Villarreal est l'intrus dans ces demi-finales de l'Europa League : il est le seul club non-portugais en demi-finale. Si les Espagnols pratiquent un jeu très attrayant, ils se sont aussi distingués en quart de finale pour leur sens éthique quelque peu vacillant.

Nilmar et Santi Cazorla pourront bien être alignés : ils étaient sous la menace d'une suspension et ont fait en sorte de recevoir le carton jaune de trop lors du quart de finale aller, contre le FC Twente, ce qui les suspendait pour le quart de finale retour (dont l'issue ne faisait aucun doute) et leur permettait d'entamer les demi-finales avec un casier vierge. Pour ce geste contraire à l'éthique, ils ont reçu chacun une amende de 20.000 euros, et le club devra payer 60.000 euros. Mais qu'est-ce qu'un total de 100.000 euros face à ce que rapporte une qualification ? Au lieu d'infliger des amendes, l'UEFA devrait aussi infliger un ou deux matches de suspension supplémentaire lorsqu'il s'avère que le carton jaune était prémédité. José Mourinho avait déjà demandé à ses joueurs d'agir de la même manière lorsque le Real Madrid menait 0-4 à l'Ajax Amsterdam, dans les poules de la Ligue des Champions.

Daniel Devos

Porto - Villarreal, c'est la finale de L'Europa League avant l'heure. Le club portugais reste sur une série de 12 victoires consécutives tandis que l'espagnol est quatrième de Liga. Les deux équipes produisent un football offensif qui devrait contenter les amateurs de beau jeu. L'autre demi-finale sera l'occasion pour Braga, petit poucet de ce dernier carré, de prouver qu'il mérite bel et bien sa place de demi-finaliste face à Benfica. Et l'éthique, b...? Villarreal est l'intrus dans ces demi-finales de l'Europa League : il est le seul club non-portugais en demi-finale. Si les Espagnols pratiquent un jeu très attrayant, ils se sont aussi distingués en quart de finale pour leur sens éthique quelque peu vacillant. Nilmar et Santi Cazorla pourront bien être alignés : ils étaient sous la menace d'une suspension et ont fait en sorte de recevoir le carton jaune de trop lors du quart de finale aller, contre le FC Twente, ce qui les suspendait pour le quart de finale retour (dont l'issue ne faisait aucun doute) et leur permettait d'entamer les demi-finales avec un casier vierge. Pour ce geste contraire à l'éthique, ils ont reçu chacun une amende de 20.000 euros, et le club devra payer 60.000 euros. Mais qu'est-ce qu'un total de 100.000 euros face à ce que rapporte une qualification ? Au lieu d'infliger des amendes, l'UEFA devrait aussi infliger un ou deux matches de suspension supplémentaire lorsqu'il s'avère que le carton jaune était prémédité. José Mourinho avait déjà demandé à ses joueurs d'agir de la même manière lorsque le Real Madrid menait 0-4 à l'Ajax Amsterdam, dans les poules de la Ligue des Champions. Daniel Devos