"Même si tout n'est pas encore parfaitement en place, Split détient une équipe qui a de l'avenir et des atouts". C'est Ivica Mornar qui tient ces propos. A 36 ans, l'homme a raccroché ses crampons d'attaquant. Il a joué pour l'Hadjuk Split, et aussi pour Anderlecht. "Il y a belle lurette que ce club n'est plus parvenu à franchir le cap de l'hiver en Coupe d'Europe. C'est son ambition. Et même si ce ne sera pas facile, cet effectif peut y parvenir malgré sa jeunesse".

La star de Split? C'est Senijad Ibricic, meilleur joueur du championnat croate, qui ne devrait pas résister longtemps aux sirènes étrangères, surtout si son club réalise une belle campagne européenne. Le coach l'avoue: "Ibricic est évidemment un joueur exceptionnel. C'est le coeur de notre équipe, son talent saute aux yeux."

Un autre ancien de Split et d'Anderlecht, Tomislav Ivic, confirme: "Du côté de Split, c'est Ibricic qui tire les ficelles. A Anderlecht, c'est Romelu Lukaku. ici, tout le monde a entendu parler de lui".

Les journalistes croates se renseignent beaucoup à son propos, n'ignorent rien de l'intérêt du Real Madrid pour lui. Split a un peu peur de Romelu Lukaku, c'est sûr. "Il se pourrait que ce joueur soit la clef du match", explique Ivica Mornar. "Il pèsera forcément sur le centre de la défense d'Hajduk. Le coach Poklepovic essayera de le priver de ravitaillement et surtout de ballons hauts. La défense de Split est bonne et la différence se fera au milieu du terrain. Split joue en 4-2-3-1 qui, en réalité se transforme souvent en 4-5-1. Il y a donc du monde autour d'Ibricic, Il est tellement doué que son talent s'impose naturellement."

Pierre Bilic

"Même si tout n'est pas encore parfaitement en place, Split détient une équipe qui a de l'avenir et des atouts". C'est Ivica Mornar qui tient ces propos. A 36 ans, l'homme a raccroché ses crampons d'attaquant. Il a joué pour l'Hadjuk Split, et aussi pour Anderlecht. "Il y a belle lurette que ce club n'est plus parvenu à franchir le cap de l'hiver en Coupe d'Europe. C'est son ambition. Et même si ce ne sera pas facile, cet effectif peut y parvenir malgré sa jeunesse".La star de Split? C'est Senijad Ibricic, meilleur joueur du championnat croate, qui ne devrait pas résister longtemps aux sirènes étrangères, surtout si son club réalise une belle campagne européenne. Le coach l'avoue: "Ibricic est évidemment un joueur exceptionnel. C'est le coeur de notre équipe, son talent saute aux yeux." Un autre ancien de Split et d'Anderlecht, Tomislav Ivic, confirme: "Du côté de Split, c'est Ibricic qui tire les ficelles. A Anderlecht, c'est Romelu Lukaku. ici, tout le monde a entendu parler de lui".Les journalistes croates se renseignent beaucoup à son propos, n'ignorent rien de l'intérêt du Real Madrid pour lui. Split a un peu peur de Romelu Lukaku, c'est sûr. "Il se pourrait que ce joueur soit la clef du match", explique Ivica Mornar. "Il pèsera forcément sur le centre de la défense d'Hajduk. Le coach Poklepovic essayera de le priver de ravitaillement et surtout de ballons hauts. La défense de Split est bonne et la différence se fera au milieu du terrain. Split joue en 4-2-3-1 qui, en réalité se transforme souvent en 4-5-1. Il y a donc du monde autour d'Ibricic, Il est tellement doué que son talent s'impose naturellement."Pierre Bilic