Conquérant en championnat, le Standard n'a jusqu'ici pas reproduit en Europa League ses productions victorieuses. Cette évidence n'est cependant pas de nature à pousser le coach israélien des Rouches à modifier son fusil d'épaule: "Notre système est basé sur un 4-4-2 et il le restera", affirme-t-il. "Que nous trouvions un médian offensif en pointe ou un pur attaquant n'est qu'anecdotique. Il n'y a que la vision globale, qui compte. Je n'ai pas imaginé un plan spécial pour mettre Salzbourg en difficulté." Sans doute un rien snobée au moment du tirage au sort, cette phalange autrichienne a constitué une surprise de taille. "Elle est sans aucun doute le meilleur adversaire qu'il nous a été donné de rencontrer depuis le début de la saison", prétend Guy Luzon. Avec 9 points, Salzburg se trouve en tête du groupe C, devant Esbjerg (6 pts), Elfsborg et le Standard (1 point). Les Liégeois, après avoir défié Salzbourg rencontreront Esbjerg (le 28 novembre), avant de recevoir Elfsborg (12 décembre). . (Belga)

Conquérant en championnat, le Standard n'a jusqu'ici pas reproduit en Europa League ses productions victorieuses. Cette évidence n'est cependant pas de nature à pousser le coach israélien des Rouches à modifier son fusil d'épaule: "Notre système est basé sur un 4-4-2 et il le restera", affirme-t-il. "Que nous trouvions un médian offensif en pointe ou un pur attaquant n'est qu'anecdotique. Il n'y a que la vision globale, qui compte. Je n'ai pas imaginé un plan spécial pour mettre Salzbourg en difficulté." Sans doute un rien snobée au moment du tirage au sort, cette phalange autrichienne a constitué une surprise de taille. "Elle est sans aucun doute le meilleur adversaire qu'il nous a été donné de rencontrer depuis le début de la saison", prétend Guy Luzon. Avec 9 points, Salzburg se trouve en tête du groupe C, devant Esbjerg (6 pts), Elfsborg et le Standard (1 point). Les Liégeois, après avoir défié Salzbourg rencontreront Esbjerg (le 28 novembre), avant de recevoir Elfsborg (12 décembre). . (Belga)