Le Standard était prévenu. Esbjerg, tombeur de Saint-Etienne, leader du championnat de France, ce n'était pas le même calibre que Minsk. Si le jeu des Danois repose essentiellement sur leurs qualités athlétiques, ils ne sont pas pour autant aussi frustes que les Bélarusses. Les Scandinaves ont ainsi su conserver la ballon pour résister au départ en trombe du Standard, concédant tout de même deux corners lors des trois premières minutes. Mais sans paniquer. . Le Standard a ensuite progressivement perdu le fil de la rencontre. Le travail entre les lignes n'était pas soutenu et devant, le duo De Camargo-Reza n'était pas très en vue. Le premier s'est blessé en commettant une faute sur un adversaire et a été remplacé. L'Iranien, régulièrement hors-jeu, s'est lui distingué négativement par des séries de dribbles inutiles. Le Standard s'est certes créé trois belles occasions, mais Esbjerg également. A la 63-ème, le Néerlandais Van Buren a donné l'avance à des visiteurs plus entreprenants dès la reprise. Les montées au jeu de Vainqueur et Muganji Bia ont donné de l'allant au Standard et le but égalisateur du second cité à la 78-ème aurait pu et dû être suivi d'autres réalisations. Mais si le Standard n'a pas profité de ses occasions, Esbjerg s'est en revanche montré plus efficace, le "Brugeois" Bakenga lui donnant même la victoire dans les arrêts de jeu... (Belga)

Le Standard était prévenu. Esbjerg, tombeur de Saint-Etienne, leader du championnat de France, ce n'était pas le même calibre que Minsk. Si le jeu des Danois repose essentiellement sur leurs qualités athlétiques, ils ne sont pas pour autant aussi frustes que les Bélarusses. Les Scandinaves ont ainsi su conserver la ballon pour résister au départ en trombe du Standard, concédant tout de même deux corners lors des trois premières minutes. Mais sans paniquer. . Le Standard a ensuite progressivement perdu le fil de la rencontre. Le travail entre les lignes n'était pas soutenu et devant, le duo De Camargo-Reza n'était pas très en vue. Le premier s'est blessé en commettant une faute sur un adversaire et a été remplacé. L'Iranien, régulièrement hors-jeu, s'est lui distingué négativement par des séries de dribbles inutiles. Le Standard s'est certes créé trois belles occasions, mais Esbjerg également. A la 63-ème, le Néerlandais Van Buren a donné l'avance à des visiteurs plus entreprenants dès la reprise. Les montées au jeu de Vainqueur et Muganji Bia ont donné de l'allant au Standard et le but égalisateur du second cité à la 78-ème aurait pu et dû être suivi d'autres réalisations. Mais si le Standard n'a pas profité de ses occasions, Esbjerg s'est en revanche montré plus efficace, le "Brugeois" Bakenga lui donnant même la victoire dans les arrêts de jeu... (Belga)