Glynor Plet s'est retrouvé à la réception d'un centre de Joseph-Monrose et a égalisé de la tête dans les arrêts de jeu face à Stuttgart, mais l'attaquant n'arborait pas pour autant un large sourire après match.

"Je ne suis pas heureux avec mon rôle actuel à Genk", a réagi Plet. "Mais je dois m'y faire. C'est ainsi. Les autres gars font aussi de leur mieux. En tant que remplaçant, je voulais apporter quelque chose en plus en rentrant dans le match et c'est ce que j'ai fait. J'étais libre depuis tout un temps et attendais la balle. Finalement j'ai pu jouer le ballon de la tête alors que je l'attendais au sol."

Après un quart d'heure d'observation, la rencontre s'animait. Koulibaly perdait un ballon aux 30 mètres, Ibisevic filait vers le but et tirait, un excellent Kotelës avait le dernier mot. Une minute plus tard, c'était au tour du gardien de Stuttgart Ulreich de se mettre en évidence en déviant une tête de Barda. À la demi-heure, Ulreich ne pouvait rien devant De Ceulaer, mais l'arbitre portugais De Sousa annulait le but pour hors-jeu. Kotelës était à nouveau décisif sur une reprise d'Harnik (31e). Le gardien limbourgeois était ensuite moins adroit sur une frappe de Sakai, le ballon arrivait à Gentner qui le poussait au fond des filets (1-0, 42e). Servi par Barda, Vossen héritait immédiatement de la balle d'égalisation, Ulreich était toutefois prodigieux et détournait l'envoi (44e).

En seconde période, les Allemands auraient pu se mettre à l'abri grâce à Ibisevic. L'attaquant bosnien manquait d'abord le cadre de la tête (69e) puis voyait son tir bien capté par Kotelës (72e). Dans les arrêts de jeu, Joseph-Monrose débordait sur le flanc gauche et centrait. Plet était à la réception et égalisait de la tête (1-1, 90e+1). Un but capital qui permet aux Limbourgeois d'espérer se qualifier lors du match retour, prévu à la Cristal Arena le 21 février.

Glynor Plet s'est retrouvé à la réception d'un centre de Joseph-Monrose et a égalisé de la tête dans les arrêts de jeu face à Stuttgart, mais l'attaquant n'arborait pas pour autant un large sourire après match. "Je ne suis pas heureux avec mon rôle actuel à Genk", a réagi Plet. "Mais je dois m'y faire. C'est ainsi. Les autres gars font aussi de leur mieux. En tant que remplaçant, je voulais apporter quelque chose en plus en rentrant dans le match et c'est ce que j'ai fait. J'étais libre depuis tout un temps et attendais la balle. Finalement j'ai pu jouer le ballon de la tête alors que je l'attendais au sol."Après un quart d'heure d'observation, la rencontre s'animait. Koulibaly perdait un ballon aux 30 mètres, Ibisevic filait vers le but et tirait, un excellent Kotelës avait le dernier mot. Une minute plus tard, c'était au tour du gardien de Stuttgart Ulreich de se mettre en évidence en déviant une tête de Barda. À la demi-heure, Ulreich ne pouvait rien devant De Ceulaer, mais l'arbitre portugais De Sousa annulait le but pour hors-jeu. Kotelës était à nouveau décisif sur une reprise d'Harnik (31e). Le gardien limbourgeois était ensuite moins adroit sur une frappe de Sakai, le ballon arrivait à Gentner qui le poussait au fond des filets (1-0, 42e). Servi par Barda, Vossen héritait immédiatement de la balle d'égalisation, Ulreich était toutefois prodigieux et détournait l'envoi (44e). En seconde période, les Allemands auraient pu se mettre à l'abri grâce à Ibisevic. L'attaquant bosnien manquait d'abord le cadre de la tête (69e) puis voyait son tir bien capté par Kotelës (72e). Dans les arrêts de jeu, Joseph-Monrose débordait sur le flanc gauche et centrait. Plet était à la réception et égalisait de la tête (1-1, 90e+1). Un but capital qui permet aux Limbourgeois d'espérer se qualifier lors du match retour, prévu à la Cristal Arena le 21 février.