En principe, un club belge ne peut pas espérer grand-chose quand il affronte une équipe allemande dans un double match par élimination. Mais Genk n'est pas battu d'avance par Stuttgart, qui est en pleine crise et vient de perdre pour la cinquième fois d'affilée, cette fois contre le Brême d'un Kevin De Bruyne à nouveau auteur d'un but fort commenté parce que c'était une fois de plus un beau goal !

Ce week-end, Genk ne jouait que contre le Beerschot, mais ça doit lui faire du bien d'avoir tenu tout un match sans encaisser : ce n'était plus arrivé depuis le match aller contre le même adversaire, en octobre !

Belle réaction de Vossen

Jelle Vossen a râlé de ne pas avoir été repris par Marc Wilmots pour le match contre la Slovaquie et sa direction a aussi exprimé son mécontentement.

Le joueur a évité les déclarations délicates, comme s'il avait tout compris : Wilmots a un problème de luxe avec Christian Benteke et Romelu Lukaku pour la place en pointe, et il sait qu'il reste dans les plans du coach.

En marquant les deux buts au Beerschot, il a montré qu'il avait directement digéré sa déception.

Propos recueillis par PIERRE DANVOYE

En principe, un club belge ne peut pas espérer grand-chose quand il affronte une équipe allemande dans un double match par élimination. Mais Genk n'est pas battu d'avance par Stuttgart, qui est en pleine crise et vient de perdre pour la cinquième fois d'affilée, cette fois contre le Brême d'un Kevin De Bruyne à nouveau auteur d'un but fort commenté parce que c'était une fois de plus un beau goal ! Ce week-end, Genk ne jouait que contre le Beerschot, mais ça doit lui faire du bien d'avoir tenu tout un match sans encaisser : ce n'était plus arrivé depuis le match aller contre le même adversaire, en octobre ! Belle réaction de Vossen Jelle Vossen a râlé de ne pas avoir été repris par Marc Wilmots pour le match contre la Slovaquie et sa direction a aussi exprimé son mécontentement. Le joueur a évité les déclarations délicates, comme s'il avait tout compris : Wilmots a un problème de luxe avec Christian Benteke et Romelu Lukaku pour la place en pointe, et il sait qu'il reste dans les plans du coach. En marquant les deux buts au Beerschot, il a montré qu'il avait directement digéré sa déception.Propos recueillis par PIERRE DANVOYE